×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprises

Bourse/Agroalimentaire
Cosumar a la faveur des brokers

Par L'Economiste | Edition N°:4062 Le 27/06/2013 | Partager
CFG Group recommande le titre à l’achat
Il affiche une performance annuelle supérieure à 14%
Les brokers tablent sur un chiffre d’affaires de 6,1 milliards de DH

Source : Six Financial Information
Avec une performance annuelle supérieure à 14%, la valeur agroalimentaire superforme l’indice sectoriel et le marché. Sur la base du cours du 24 juin, soit 1.770 DH, elle offre un potentiel de hausse de 15% selon CFG Group. Les professionnels anticipent un chiffre d’affaires de 6,1 milliards de DH pour la société cette année

Conserver, renforcer… Cosumar bénéficie de bonnes recommandations auprès des brokers. CFG Group conseille aujourd’hui de se positionner à l’achat et de viser un cours de 2.033 DH. Cela représente un potentiel de hausse de 15% par rapport au cours de référence de 1.770 (24 juin). Actuellement la valeur agroalimentaire traite à 1.790 DH. Elle affiche une performance annuelle de plus de 14% contre 11% pour l’indice sectoriel et -4,68% pour le marché. L’argumentaire de la Banque d’affaires repose notamment sur la bonne campagne agricole, aux efforts de développement de l’amont agricole et à l’optimisation des charges. CFG Group anticipe une hausse de 0,9 point de la marge d’Ebitda de la société cette année à 14,9% et de 2,2 points à l’horizon 2015. L’année dernière, la hausse des prix des hydrocarbures ajoutée au recul de la production agricole sucrière ont chahuté les marges de l’industriel. Pour les analystes, «la montée en régime de la filière sucrière locale devrait alléger le besoin en fonds de roulement de l’entreprise et contribuer à réduire significativement ses charges financières».  La réduction des importations se traduira pour l’opérateur par une baisse des droits de douane et donc un recul des créances sur l’Etat. Celui-ci restitue à Cosumar l’intégralité des droits de douane que la société supporte. Et, face à la détérioration des délais de paiement ces évolutions devraient profiter au sucrier. D’un autre côté, l’entrée de Wilmar, troisième raffineur de sucre au monde, dans le tour de table va permettre à Cosumar de capitaliser sur l’expérience du groupe asiatique.
Globalement, CFG Group revoit ses prévisions financières sur Cosumar. Il table sur une hausse de 3,3% du chiffre d’affaires à 6,1 milliards de DH. Upline et Sogécapital Bourse prévoient le même revenu pour la société sucrière cette année. L’opérateur devrait dégager 706 millions de DH de profits selon les estimations de CFG Group.


F. Fa.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc