×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Politique Internationale

France: La génération Y bouscule le Palais-Bourbon

Par L'Economiste | Edition N°:4058 Le 21/06/2013 | Partager
10 «jeunes élus» exigent la fin des privilèges parlementaires
Régime des retraites, indemnités forfaitaires,…

LA «génération montante» vient de lancer un pavé dans la mare. A l’heure où il est demandé des efforts aux français, 10 élus de différentes formations politiques s’érigent contre leurs passe-droits de députés. Un régime de retraite «très spéciale», des notes de frais forfaitaires, cumul des mandats… autant de privilèges qui gênent ces élus, assoiffés d’une «révolution démocratique». Ils proposent des solutions concrètes dans les colonnes de notre confrère le «Nouvel Observateur» de cette semaine.
Olivier Faure, député socialiste de Seine-et-Marne, a décidé de s’attaquer à l’augmentation de patrimoine, en publiant un bilan entre la fin et le début du mandat. Pour lui, «l’opacité crée les fantasmes quand la transparence permet de lutter contre le populisme». Répondant d’emblée à ses collègues/détracteurs, il précise qu’on ne peut invoquer l’atteinte à la vie privée, puisqu’il ne s’agit pas de publier tout le patrimoine avant l’élection, mais simplement de «rendre des comptes si on s’enrichit durant l’exécution du mandat».
Toujours dans le Parti socialiste, Jérôme Guedj s’attaque à la très sensible question de l’Indemnité pour frais de mandats (IFRM), et propose de la joindre à l’indemnité parlementaire pour un seul et unique salaire de député. «La collectivité y gagnerait car les deux sommes seraient ainsi fiscalisées (ndlr : l’IRFM ne l’est pas), voir, pourquoi pas, abaissées à la moyenne de la rémunération des parlementaires européens». 
Le député UMP de Haute-Loire Laurent Wauquiez, lui, tempête contre le régime de retraite préférentiel des élus. Il exige un «alignement complet sur le régime de droit commun», avec abrogation des prestations dérogatoires et un même et unique système de cotisations pour tous. Cela tombe bien parce que le gouvernement s’apprêtait à présenter une réforme des retraites au sommet social ouvert le jeudi 20 juin.
Chez Europe Ecologie Les Verts (EELV), le député de Loire-Atlantique François de Rugy voudrait «contrôler les lobbys», éclaircir leurs statuts et limiter leur circulation au sein du Palais-Bourbon. Les colloques organisés par ses lobbys dans l’enceinte de la représentation nationale avec le concours des députés posent aussi problème. De Rugy estime que le souci avec ces colloques est triple: «Les lobbys donnent souvent à croire que c’est l’Assemblée nationale qui organise, la salle mise à disposition est quasiment gratuite alors que l’entrée peut être payante, et il y a un risque évident de conflit d’intérêts pour les députés». Pour régler cette question, il suffirait de préciser avant chaque colloque «qui l’organise, à quel prix et dans quel but».
Publication des réserves parlementaires, démission des hauts fonctionnaires avant de prendre leur mandat de députés, encadrement des achats de permanence, réforme de l’assurance chômage, clarification des groupes d’amitiés ou encore adoption d’un mandat parlementaire unique… autant de solutions complémentaires qui ont été proposées par cette dizaine de «jeunes députés».
Pour autant, elles ne font pas l’unanimité au sein de l’Assemblée. Certains députés estiment que leurs collègues surfent sur la vague de la moralisation pour se faire une campagne publicitaire, tandis que d’autres prétextent un possible effet boomrang, qui remettra à l’ordre du jour le fameux «tous pourris» du Front national.
Rime AIT LE HAJ

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc