Economie

E-commerce
Ce que vous achetez sur Internet...

Par L'Economiste | Edition N°:4054 Le 17/06/2013 | Partager
Deals, voyages et billets d’avion, matériel informatique…
Qualité du service après-vente, retard des livraisons… les principaux freins

DE plus en plus de Marocains ont recours aux achats et au paiement en ligne. Pratique, certes, mais une grande majorité demeure réticente quant à la sécurité et à la protection des données personnelles. Telles sont en substance les conclusions d’une étude de l’Institut d’enquêtes et de sondages d’opinion indépendant sur le E-commerce (2e édition du baromètre Averty).
L’enquête a porté sur un échantillon de 1.224 personnes réparties sur 30 villes. Elle a été menée auprès d’une cible composée d’internautes, d’acheteurs et non acheteurs au sujet des motivations, tendances et pratiques de l’achat en ligne. Dans un second lieu, il était question de ressortir les freins au recours à l’achat en ligne. Selon l’étude, 36% des répondants effectuent des paiements de taxes et factures au moins une fois par mois. Durant les 12 derniers mois, le montant aura atteint 2.000 DH auprès de 53% des sondés. Par ailleurs, 73%  sont confiants par rapport à la sécurité.
Concernant l’achat des produits et services sur internet, 60% des répondants déclarent avoir déjà franchi le pas. 28,3% d’entre eux le font au moins une fois par mois.  Les acheteurs sont essentiellement motivés par les prix, la praticité de l’achat, la qualité de l’offre et la livraison à domicile. Chiffres à l’appui, durant les 12 derniers mois, l’achat sur internet est effectué à hauteur de 62% sur des sites marocains. Il représente plus de 2.000 DH chez 34% des répondants. Pour le règlement, 72% utilisent  les cartes bancaires, 33% règlent à la livraison et 19% le font en espèces. En général, les consommateurs sont satisfaits des moyens de paiement et de la protection de leurs données personnelles, mais ils le sont moins sur le service après-vente ou encore les modalités d’échange et de remboursement. Le profil et les motivations des non acheteurs sont riches en enseignements. 38% d’entre eux déclarent avoir peur «de l’arnaque et/ou de la contrefaçon». Viennent juste après le souci de protection des données personnelles et  l’absence de conseil lors de l’achat. Cependant, plus de 80% ont l’intention de franchir le pas essentiellement pour l’achat de billets (70%) d’avion et de matériel informatique (48%).
Les mécanismes de contrôle de la fraude et de la protection des données ont jusque-là fait leurs preuves. A ce titre, Ali Benaddou, directeur de Monarch Travel Maroc, précise que l’année 2012 n’a enregistré qu’une seule tentative de fraude dans le secteur. Concernant les retards de livraison, de gros efforts de la part des professionnels de la logistique sont encore à déployer.

Les établissements de crédit surfent sur la vague

POUR accompagner la dynamique enclenchée par le paiement en ligne, certains groupes lancent des prestations dédiées. C’est le cas notamment de Wafasalaf qui lance un service d’E-paiement à crédit pour accompagner les sites e-marchands et pour répondre aux besoins des internautes. Le service sera lancé officiellement à l’occasion du salon du E-commerce en septembre. Il sera intégré dans un premier lieu dans les segments de la billetterie, les voyages, l’électroménager et ensuite pour les deals et les IT. Wafasalaf proposera aux commerçants et aux consommateurs des formules  de financement variées : crédit gratuit, crédit payant et crédit compensé. Parallèlement, Salafin propose une offre de crédit-conso en ligne depuis déjà quelques mois. Tout le processus est ainsi dématérialisé depuis la demande de crédit jusqu’au transfert des fonds sur le compte du client.

Imane NAJI

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc