×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Culture

Festival des musiques sacrées
Assala Nasri en guest-star ce soir

Par L'Economiste | Edition N°:4052 Le 13/06/2013 | Partager
Les billets de son spectacle épuisés depuis plusieurs jours
Les organisateurs rendent hommage au peuple syrien

La diva de la chanson arabe, Assala Nasri, est invitée par la 19e édition du festival des musiques sacrées pour honorer le peuple syrien et encourager sa persévérance

VOILA un autre spectacle qui se déroule à guichets fermés. Plus aucun billet pour le concert d’Assala Nasri, qui se produit ce soir à Bab El Makina, quatre jours avant sa prestation. «La diva de la chanson arabe est invitée par la 19e édition du festival des musiques sacrées pour honorer le peuple syrien et encourager sa persévérance», disent les organisateurs. Pour eux, le spectacle de ce jeudi s’inscrit dans le répertoire des soirées «grand public».
En effet, la participation d’Assala Nasri vise à transmettre des messages de compassion et de paix à sa nation. Née à Damas, l’artiste syrienne fait incontestablement partie des chanteuses qui ont su intégrer l’héritage de la grande chanson arabe. Après son premier succès  «Ouala Tssadak», elle écrira très vite son nom avec sa chanson  «Ighdab» où elle chanta pour le grand poète syrien Nizar Kabani. Ce titre lui permettra de se joindre à tous les grands artistes qui ont chanté pour ce poète comme Abdelhalim Hafez, Nadjet Saghira, Fayza Ahmed, Majida Erroumi et Kadhem Essahir...
Pour Oum Keltoum, elle chanta « Lissa fakir », « Fina ninsa edounia » « Alf lila oui lila ».. A cette époque, elle se déplaçait souvent entre Beyrouth et Damas ... Assala fait, par la suite, une entrée glorieuse au Caire et associe son nom à ceux des grands poètes et compositeurs arabes. Elle enregistre en Égypte son premier album « Law Tiaarafou » en 1993, alors que la jeune Assala est encore peu connue puis elle continue son itinéraire artistique avec  de nombreuses chansons comme « Ghayar Aoui», «Alli gara», «Rahal », « El Mouchtaka », «Tawàam Errouh », «Albi Biértahlak »,   «Ya Magnoun», «Yamine Allah» , «Ya Akhi Esàa»… Bref, ses réussites se succèdent. Ce soir, le public de Bab El Makina aura l’occasion de revisiter ses plus beaux titres.
Auparavant, tous les sites du festival ont connu une forte affluence durant les trois derniers jours. Le musée Batha, à titre d’exemple, ne désemplit plus. Après les voix nomades de Mongolie, Coumbane Mint Ely de Mauritanie, et la libanaise Abeer Nehme, il a accueilli mardi Aïcha Redouane. La chanteuse d’origine berbère a conçu et présenté une création spécialement pour le festival. Dédié à l’eau (« Aman» en amazigh), son répertoire expliquait que «l’eau, source de vie, est ce bien précieux, une grâce, un cadeau immense qu’il faut protéger». « «Aman» est une fête en hommage à mes grands-parents qui m’ont donné leur amour et m’ont appris, avec sagesse, le respect de la vie. À ma grand-mère qui m’a fait goûter le secret de la poésie et du chant, à mon grand-père qui m’a transmis l’humour et la joie de vivre et l’acceptation de l’autre», conclut-elle.


Youness SAAD ALAMI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc