×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Justice

Affaire ONDA
La défense réclame d’écarter un témoin

Par L'Economiste | Edition N°:4048 Le 07/06/2013 | Partager
Talhaoui dénoncé pour «sa partialité»
La décision finale revient au juge

«Êtes-vous là pour régler vos comptes?» demande le président de l’audience, Ali Torchi.
C’est plus une mise en garde qu’une question adressée à Driss Talhaoui.
Ce témoin a été auditionné fin mai 2013 par la Cour d’appel de Casablanca dans le cadre de l’affaire ONDA. L’ex-DG de l’Office national des aéroports (ONDA), Abdelhanine Benallou, est au banc des accusés. Il lui est reproché notamment le détournement de deniers publics. Que cache l’avertissement du juge? L’homme, proche de la retraite, a été nommé le 13 juin 2006 chef de la division des Affaires juridiques et patrimoine. Titre qui sera retiré à Talhaoui pour une présumée «grave négligence» (Cf. L’Economiste du 6 mai 2013). C’était du temps de Benallou. Mi-octobre 2007, le concerné passe de chef de division à chef de service patrimoine. Il intente alors un recours pour abus de pouvoir contre cette décision. Le 7 avril 2010, la Cour d’appel administratif de Rabat le remet dans ces droits «avec les conséquences juridiques qui en découlent». Cet épisode révèle les rapports tendus entre l’ex-DG de l’Office et l’ex-chef de la division des Affaires juridiques et patrimoine. Talhaoui ne cessera de ressasser «son déclassement arbitraire». Jusqu’à ce que son amertume éclate lors de l’audience du 30 mai: «J’ai souffert du comportement du DG…», déclare-t-il. Confidence fatale. La défense saute finalement sur l’occasion et demande la récusation du témoin. «Le témoignage de Talhaoui est à écarter. Notre requête est certes tardive mais légale», réclame Me Foda Saleh, un des avocats de l’ex-DG de l’ONDA. Trois autres témoins ont été convoqués par la Chambre criminelle. Parmi eux, seule l’ex-assistante du DG, Mouna Benbrahim, sera également auditionnée. Mais ce jour-là, le témoignage de Talhaoui a été aux premières loges. Quitte à être la risée d’une défense décidée à démontrer «les contradictions de ses déclarations et son manque de neutralité». D’où la volte-face de Zakaria Louski, également avocat de l’ex-DG de l’ONDA: «Le témoin doit répondre aux questions du juge et non pas porter des accusations. Même l’auditoire s’est rendue compte qu’il est en conflit avec Benallou».  Ce dernier se tient debout à côté d’un témoin armé jusqu’aux dents d’une pile de documents. Celui-là même qui déclare pourtant au juge «ignorer» les tenants et les aboutissants d’un jugement rendu l’été 2007 contre l’ONDA et à l’origine de la saisie de ses comptes. Benallou lui rafraîchit la mémoire: «Module Design a gagné son procès contre l’Office qui devait payer 2,54 millions de DH». C’est ce dossier qui «a fait que Talhaoui a été dégradé de son poste. Le rapport de la Cour des comptes (page 54) évoque la responsabilité de la division des Affaires juridiques et du patrimoine», soutient l’accusé tout en citant les références du jugement (3930/2007). Il confirme ainsi les propos tenus lors de l’audience du 6 mai 2013. «Je n’étais plus responsable juridique au moment des faits. Mais chef de division patrimoine, puis chef de service patrimoine. C’est un proche de Benallou qui a été nommé le 19 juin 2006 chef du service juridique», rétorque le témoin en faisant valoir en plus sa bonne notation par la hiérarchie. Arguant aussi qu’entre juin 2006 et mi-octobre 2007 son service a été rattaché à la direction de la communication et des affaires générales. L’accusé réagit: le réaménagement de l’organigramme «ne dédouane pas la responsabilité de Talhaoui». Le témoin sera-t-il récusé? Réponse dans le jugement final.
Faiçal FAQUIHI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc