×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Politique Internationale

Mali sous haute tension avant les présidentielles

Par L'Economiste | Edition N°:4047 Le 06/06/2013 | Partager
Hollande récompensé pour la paix

C’EST pour son action militaire au Mali que François Hollande, le président français, a reçu, hier 5 juin à Paris, le prix de l’Unesco pour la paix, en présence des principaux dirigeants ouest-africains. La stabilisation du Sahel était au centre d’un déjeuner entre Hollande et ses partenaires africains à l’Elysée, avant la cérémonie à l’Unesco. Ceci dans la perspective du sommet sur l’Afrique qui sera organisé les 6 et 7 décembre à Paris. Les chefs d’Etat ont évoqué le renforcement de la coopération régionale et le contrôle des frontières et ont aussi proposé de créer une force de réaction rapide africaine.
Cette distinction de Hollande coïncide avec la tension qui remonte dans le nord du pays et la tenue de la présidentielle le 28 juillet. En effet, des combats ont opposé, hier dans le Nord Mali, des rebelles touareg du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) à l’armée malienne qui entend reprendre la ville de Kidal. En réaction à ces affrontements, la France a appelé les groupes armés du Nord à déposer les armes, estimant que l’armée malienne a vocation à se déployer sur l’ensemble du territoire.
L’heure est à la mobilisation tous azimuts. C’est grâce à l’intervention, depuis janvier 2013, de l’armée française et des armées africaines que les groupes islamistes armés liés à Al-Qaïda (qui ont occupé le Nord Mali en 2012) en ont été en grande partie expulsés. Théoriquement, les armées africaines doivent être intégrées au sein d’une force de l’ONU de quelque 12.000 hommes laquelle sera déployée au Mali à partir du 1er juillet.

F. Z. T.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc