×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Culture

Marrakech du Rire
Jonathan Lambert chasse «le mauvais œil»!

Par L'Economiste | Edition N°:4044 Le 03/06/2013 | Partager

«Je ne suis pas dans un humour agressif vis-à-vis des gens que j’imite. Ce qui m’amuse surtout,  c’est de partir dans des délires un peu absurdes et de mettre en avant les petits détails de façon drôle», résume Jonathan Lambert

Après plusieurs passages à la télé et à la radio en tant que journaliste-chroniqueur en encore co-animateur, Jonathan Lambert se lance dans le one man show. 
L’humoriste s’est surtout démarqué par ses interprétations de personnages et ses improvisations sur le plateau du talk show «On est pas couché». Ce comédien atypique s’affiche désormais en touche-à-tout.

- L’Economiste: C’est votre première sortie au Maroc. Q’est-ce que vous réservez au Marrakech du Rire?
- Jonathan Lambert: J’aime Marrakech et j’aime rire. Le Marrakech du Rire c’est donc parfait pour moi. De plus, je n’ai jamais eu l’occasion de collaborer avec Jamel (ndlr: Debbouze). C’est bien la première fois qu’on travail ensemble. D’ailleurs, on s’est réuni trois fois pour écrire quelque chose spécialement pour la circonstance.
Jamel est très généreux, c’est le gars qui organise une soirée et qui nous reçoit chez lui. C’est vraiment un ambassadeur hors paire.
- Vous êtes un spécialiste des parodies. Est-ce qu’il y a un personnage particulier que vous allez interpréter au Marrakech du Rire et quelles surprises réservez-vous?
- Je ne prévois pas de personnages pour le Marrakech du Rire. De toute façon, on n’est jamais soi même sur scène. On incarne forcément un personnage pour le besoin du spectacle. Sinon, pour le Marrakech du Rire, j’avais envie d’écrire quelque chose spécialement pour cette soirée. C’est la première fois que je fais un spectacle au Maroc, mais j’ai un bon feeling. En plus, partir à Marrakech pour faire un métier qu’on aime, que demander de plus... D’autant plus qu’il s’agit d’un gala de renommée. Je suis très content d’y participer. Mon spectacle va être autour du mauvais œil. On va chasser le mauvais sort.

- Est-ce que vous êtes en tournée en ce moment? Quels sont vos projets?
- Oui je présente actuellement mon spectacle «Perruques». Je reprends à l’Olympia au mois de septembre pour enchaîner après en Provence et partout en France. C’est très prenant d’être en tournée. Du coup, cela ne permet pas vraiment une régularité à la télé. Mais en général, j’essaie d’alterner one man show, théâtre, cinéma et télé… c’est très enrichissant. Côté cinéma, on prépare actuellement un film de Quentin Dupieux avec Alain Chabat, qui sortira l’année prochaine.
- Dans «On est pas couché», chaque semaine vous arrivez à sortir avec un personnage, c’est impressionnant… Cela demande beaucoup de préparations?
- C’est un boulot de dingues. Je ne me reposais jamais sur un personnage. Chaque semaine, il fallait un nouveau personnage, un nouveau texte et une nouvelle façon de parler. Tout ça dans un contexte bien précis. Il faut aussi imaginer le visage et les postures, c’est un travail qui demande énormément de temps et de moyens.

- Quand vous interprétez des personnages, cela ne suscite pas de réactions quand vous tapez un peu fort?
- Dans mes interprétations, je ne pense pas être très méchant. De manière générale, je ne suis pas dans un humour agressif vis-à-vis des gens que j’imite. Ce qui m’amuse surtout,  c’est de partir dans des délires un peu absurdes et de mettre en avant les petits détails de façon drôle.

 

Propos recueillis par Imane NAJI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc