×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Régions

Tanger/Villa de France
L’ouverture reportée pour septembre

Par L'Economiste | Edition N°:4044 Le 03/06/2013 | Partager
En cause, des problèmes techniques
C’est l’un des hôtels les plus prestigieux du siècle dernier, l’un des plus attendus aussi

La Villa de France, l’un des palaces les plus huppés de la ville de Tanger lors du dernier siècle, a été repris par la chaîne Le Royal en 2008

Un nouveau report pour la Villa de France. L’hôtel de Charme qui devait entrer en service en juillet 2012 est finalement reporté au mois de septembre 2013, selon Hansueli Egli, directeur de l’hôtel appartenant à la chaîne Le Royal. C’est bien le troisième report annoncé pour l’ouverture de cet emblématique hôtel, intimement lié à l’histoire de la ville. L’ouverture avait été annoncée pour ce mois de juin, pour coïncider avec le démarrage de la haute saison à Tanger. Mais selon Egli, un problème dans les installations techniques de l’hôtel, découvert à la dernière minute, a obligé les gérants de la chaîne Le Royal à reporter l’ouverture de l’hôtel. «Nous ne pouvons nous permettre le moindre faux pas lors de l’ouverture de cet hôtel exceptionnel», explique son directeur qui se veut quand même rassurant. En effet, l’hôtel avait pratiquement finalisé ses travaux, même le personnel avait été complètement recruté. La Villa de France, l’un des palaces les plus huppés de la ville de Tanger lors du dernier siècle, avait fermé ses portes en 1992 après une lente agonie. Racheté par le groupe Le Royal, qui gère l’hôtel El Minzah, il a vu le chantier de sa rénovation lancé en 2008.
En juillet dernier, l’hôtel avait rouvert pour quelques semaines pour se rendre compte que la rénovation n’avait pas été à la hauteur des attentes de la chaîne pour se lancer dans ce deuxième essai. Ce qui explique les précautions prises pour lancer un produit parfait.
D’un autre côté, la chaîne continue avec la rénovation et l’embellissement de son autre palace l’hôtel El Minzah. Ce dernier a assuré en 2013 l’un des meilleurs scores, à en croire la direction de l’hôtel.
Depuis le début de l’année, El Minzah vient de battre son record réalisé en 2008, année considérée comme l’une des meilleures de l’histoire de l’hôtel et de la ville de Tanger en général. La destination semble récupérer un peu de sa superbe et cet été s’annonce un peu moins brumeux que ceux des années passées, malgré le mois de ramadan.
A noter que d’ici la fin de l’été, plusieurs unités hôtelières devront voir le jour dont un CMKD placé sous la gestion de la chaîne Farah qui s’ajoute au premier Royal Mogador de Tanger, en service depuis moins d’un an.

De notre correspondant, Ali ABJIOU

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]leconomiste.com
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc