×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Europe

Téléphonie: Fini le roaming en 2014?

Par L'Economiste | Edition N°:4044 Le 03/06/2013 | Partager
Règlement en vue d’abolir les tarifs
Mobile, smartphone, tablette… tout y passe

La commissaire européenne chargée des Nouvelles technologies, Neelie Kroes, compte présenter un paquet législatif en vue d’abolir les tarifs de roaming en Europe en 2014

LES Européens qui utilisent leur téléphone portable à l’étranger pourraient bénéficier de tarifs plus avantageux. Une promesse faite la semaine dernière par Neelie Kroes, commissaire européenne chargée des Nouvelles technologies, devant le Parlement européen. Elle souhaite ainsi présenter un règlement en vue d’abolir les tarifs de roaming (ou coûts d’itinérance) en Europe en 2014. La directive vise surtout le surcoût appliqué par les opérateurs pour l’utilisation d’un téléphone mobile, d’un smartphone ou d’une tablette à l’étranger.
Le coût du roaming a été toujours une source de polémique. Si les consommateurs apprécient la baisse des tarifs, le lobbying des opérateurs de la téléphonie mobile devrait reprendre de plus belle. Ces derniers passent des accords d’un pays à l’autre pour permettre à leurs clients d’être en continuité de service où qu’ils se trouvent. L’accord est souvent bilatéral pour permettre aux abonnés de chaque opérateur d’utiliser le réseau de l’autre opérateur, explique la Fédération romande des consommateurs. Elle précise que l’accord bilatéral est séparable en deux parties, inbound roaming (itinérance de clients étrangers) et outbound roaming (itinérance depuis l’étranger), qui n’ont pas nécessairement le même coût.
Kroes devrait proposer «un paquet législatif» comprenant aussi des dispositions pour assurer le libre accès des citoyens à Internet en garantissant la neutralité du net et d’autres pour combattre la cybercriminalité. Le but est de faire en sorte que la règlementation soit adoptée par le Parlement et le Conseil européen à Pâques 2014 (soit avant les élections européennes), pour une entrée en vigueur qui pourra s’étaler sur 2015 et 2016.
Ces tarifs de roaming en Europe pourraient donc encore baisser alors qu’ils sont déjà plafonnés dans l’UE. Le tarif de consultation des données (sites internet, réception et envoi de courriels et de photos...) sur téléphone mobile et tablette dans l’UE a été plafonné à 70 centimes d’euros par mégaoctet à partir du 1er juillet 2012. Ce plafond passera à 45 centimes le 1er juillet 2013 et 20 centimes le 1er juillet 2014.
Les appels donnés et reçus, ainsi que les SMS, se sont également vu appliquer des plafonnements dégressifs applicables aux mêmes dates. Le 1er juillet 2014, les prix maximums seront de 19 cents pour les appels donnés et 6 centimes pour les appels reçus et les SMS.


F. Z. T.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc