×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1246 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1250 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
Régions

Vision 2020
2 millions de touristes rien que pour le Souss

Par L'Economiste | Edition N°:4034 Le 20/05/2013 | Partager
Plus de 27 milliards de DH pour réaliser 56 projets
Le contrat-programme signé vendredi dernier, mais les élus réclament plus de concertation

La région Souss-Massa Drâa a désormais sa feuille de route de développement touristique. Institutionnels, élus et professionnels ont paraphé vendredi dernier au siège de la wilaya d’Agadir le contrat-programme régional (CPR). Les élus de la capitale du Souss, présents à la cérémonie, n’ont pas manqué de réagir arguant que la concertation autour du dossier était insuffisante. Pourtant le CPR a été discuté 2 ans durant avec l’ensemble des parties prenantes, a assuré Lahcen Haddad, ministre du Tourisme.
Pour Agadir et sa région, les ambitions des acteurs locaux comme au niveau central sont grandes. En raison de sa situation géographique, la destination bénéficie d’un double positionnement. Ce sont ainsi deux territoires qui seront développés à l’horizon 2020. Il s’agit d’offrir un produit nature et écologie à travers la zone Atlas et vallées qui regroupe les provinces de Ouarzazate, Tinghir et Zagora.
De son côté le Souss Sahara Atlantique qui compte les provinces de Chtouka Aït Baha, Sidi Ifni, Taroudant, Tiznit ainsi que les préfectures d’Agadir Ida Outannane et Inezgane Aït Melloul, offrira un produit balnéaire et culturel. L’objectif de cette démarche complémentaire vise à augmenter l’offre touristique et renforcer le potentiel de visiteurs, est-il indiqué. Sur ce plan, la région ambitionne d’accueillir près de 2,2 millions de touristes à l’horizon 2020. Aussi est-il question de renforcer la capacité litière à travers 30.000 lits supplémentaires. Le tout pour tripler les recettes touristiques annuelles. Pour atteindre ces objectifs, ce sont 56 projets dont 12 structurants et 44 complémentaires qui vont être réalisés pour densifier et enrichir l’offre touristique régionale. Un programme d’investissement de 27,5 milliards de DH. Parmi les dossiers phares sur le plan structuration de l’offre, figurent bien sûr le projet de Taghazout, mais aussi l’aménagement de plusieurs éco-resorts dans le parc national Souss Massa. Il devrait abriter à terme 1.800 lits après un investissement de l’ordre de 3,6 milliards de DH par des acteurs privés. Le but de la démarche est de créer une nouvelle génération de produits balnéaires ancrés dans la nature et la culture locales. Pour réaliser la station touristique d’Aghroud, autre projet structurant du CPR, ce sont 9,9 milliards de DH qui seront investis. Le tout pour réaliser, entre 2015 et 2025, 12.000 lits sur une superficie de 594 hectares.
 A Ouarzazate, 374 ha seront aménagés aux abords du barrage El Mansour Dahbi dans la commune rurale de Tarmigt pour implanter une station. Le chantier devrait démarrer en 2015 pour offrir, à l’horizon 2020, 1.800 lits avec un investissement de 2,5 milliards de DH entièrement porté par le secteur privé. Au nord d’Agadir, précisément à Tama Ouanza, c’est une cité de loisirs combinée à une offre d’hébergement de luxe qui est au programme sur 157 ha. Le tout ne pourra se concrétiser sans l’implication effective de tous.

Agadir: Le projet de Taghazout controversé

Depuis la signature du contrat-programme régional touristique du Souss- Massa-Drâa, vendredi dernier, Tariq Kabbage, maire d’Agadir, ne cesse de tirer à boulets rouges sur le projet de la future station balnéaire de Taghazout. Il dit ne pas être d’accord sur le concept retenu et sur le développement du Ript (résidences immobilières de promotion touristique) sur le site. L’élu soutient également que le projet ne favorise pas l’essor économique des communes voisines. Kabbage qui n’était pas dans la liste des signataires prévus du contrat-programme régional touristique, c’est du moins ce qui a été annoncé lors de la cérémonie de signature, déclare ne pas valider cette feuille de route.

De notre correspondante, Malika ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc