×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Logismed prend des galons

    Par L'Economiste | Edition N°:4031 Le 15/05/2013 | Partager
    Le salon veut devenir le plus grand événement dédié à la logistique dans la région
    L’édition 2013 a accueilli plus de 140 exposants et 7.500 visiteurs

    Le salon promet de s’ouvrir à plus d’entreprises, de régions et de secteurs. L’objectif étant d’augmenter son audience

    Nouveau tournant pour le salon Logismed. L’événement dédié à la logistique, qui s’est tenu la semaine dernière à Casablanca (cf. L’Economiste du 8 et 10 mai), se veut désormais la vitrine internationale du secteur. En témoigne la forte délégation espagnole dont la visite s’est soldée par la signature d’une convention de partenariat entre Logismed et le Salon internationale de la logistique de Barcelone et un accord de partenariat entre Tanger Free Zone (TFZ) et le Consortium de la Zone Franche de Barcelone. Le salon a également enregistré une forte présence de professionnels, venus notamment de France, Espagne, Italie, Tunisie, Sénégal (invité d’honneur). Deux grandes régions françaises, en l’occurrence le Languedoc-Roussillon et Rhône-Alpes, ont participé à l’événement.
    «La deuxième édition du Logismed a pu se tenir dans un contexte où beaucoup d’entreprises affichent un chiffre d’affaires en baisse par rapport à l’année dernière. La mauvaise conjoncture n’a pas entamé la volonté des exposants. Ils étaient encore plus nombreux que lors de la précédente édition», déclare Abdelali Berrada, président du salon.
    Le salon, dont L’Economiste a été partenaire, a accueilli 140 participants, dont 74% étaient des entreprises nationales et 7.500 visiteurs représentant l’ensemble des fonctions de l’entreprise. Cette année, les organisateurs ont assuré une plus grande représentativité des différents intervenants de la supply chain à travers cinq pôles d’activité: transport & logistique, infrastructures & sites logistiques, technologies d’information, équipements & manutention, véhicules utilitaires, conseil formation & activités connexes. «Les opérateurs économiques commencent à prendre conscience de l’importance de la logistique en termes de réduction des coûts», affirment les organisateurs, qui promettent de s’ouvrir sur plus de régions et d’entreprises. Après l’agroalimentaire et l’industrie pharmaceutique, le salon pourrait s’ouvrir à d’autres secteurs pour drainer d’autres visiteurs et participants.
    De nombreux étudiants et jeunes lauréats ont arpenté cette année les stands du salon. Pour eux, l’événement constitue aussi une occasion pour s’informer sur les opportunités de travail dans le secteur de la logistique. D’ailleurs, les exposants nationaux étaient également à l’affût des bons profils. Une journée dédiée jeunes sera désormais organisée au cours des futures éditions. «La fréquentation du salon procède de l’intérêt croissant que portent désormais les opérateurs économiques à la logistique. Un secteur levier de compétitivité, un moteur de développement ainsi qu’un facteur d’aménagement territorial», ajoute Berrada.
    Au total, 20 conférences et rencontres expertes, animées par 60 intervenants de tous horizons, ont été organisées sur les enjeux, les expériences ainsi que les perspectives de développement de la logistique.
    «Le Maroc a pour objectif de devenir un hub logistique international. Du coup, le Logismed a pour ambition de devenir le plus grand salon dédié à la logistique dans la région euro-méditerranéenne et africaine», affirme le président.
    H. E.

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc