×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Logistique
    Le Sud de France avance ses pions au Maroc

    Par L'Economiste | Edition N°:4027 Le 09/05/2013 | Partager
    La Maison Languedoc-Roussillon de Casablanca dans son rôle de bras armé
    7 entreprises et l’Association des professionnels du secteur au Logismed

    Deux entreprises spécialisées dans la technologie logistique de la région Languedoc-Roussillon attirent la curiosité des visiteurs du Logismed: Sabatier Géolocalisation et Naocom, le spécialiste de la traçabilité du froid et du frais

    L’offre régionale en transport-logistique du Territoire Sud de France Développement attire l’œil des visiteurs de Logismed, le salon de la logistique, qui se tient jusqu’à aujourd’hui à Casablanca. La Région Languedoc-roussillon (Montpellier) où vit la première communauté des Marocains de France, fortement (re)liée au Maroc par le port de Sète, a saisi cette opportunité pour avancer de nouveaux pions. Objectif, selon Bernard Goeminne, responsable Maroc de la Région Languedoc-Roussillon, «consolider les convergences économiques avec le Maroc d’une part et entre la Méditerranée, de manière générale et  le reste de l’Afrique d’autre part».
    L’occasion faisant le larron, Sud de France Développement et la Maison de la Région Languedoc-Roussillon de Casablanca sont présentes au Logismed avec un large panel d’acteurs. Au total six entreprises régionales (le Port de Sète, Euromer Sète, Port-Vendres, CLTM, Naocom, Sabatier Geolocalisation) et Translog sud de France, l’Association des professionnels du transport et de la logistique en Languedoc-Roussillon, qui regroupe plus de 80 entreprises. Le secteur régional de la logistique et des transports compte près de 1.200 entreprises représentant plus 13.400 emplois, pour un chiffre d’affaires de près de 1 milliard d’euros. Il constitue une filière majeure pour l’essor économique de la région, tant par ses propres capacités de développement que par leurs effets induits sur la compétitivité d’autres secteurs tels que l’agroalimentaire, le BTP, et le tourisme.
    En tous cas, pour le bras armé de la Région au Maroc, en l’occurrence la Maison de Languedoc-Roussillon de Casablanca, l’objectif de s’investir massivement dans le Logismed est sans équivoque. Selon Anne Baraillé-Combe, responsable département multisectoriel pour Sud de France Développement, il s’agit de «mettre en relation les entreprises régionales de Languedoc-Roussillon avec les acteurs logisticiens marocains».
    Il faut dire que dans le cadre du développement des échanges commerciaux entre le Maroc et le Languedoc-Roussillon, le transport et la logistique est le secteur stratégique sur lequel se concentre la Maison de la Région Languedoc-Roussillon de Casablanca depuis son ouverture en mars 2012. En ce sens, la Région Languedoc-Roussillon met à la disposition des différents acteurs du transport et de la logistique, des deux côtés, son savoir-faire en la matière pour les faire gagner en compétitivité et en performance.


    B. T.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc