×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Economie

    Rabbah vend la logistique à l’international

    Par L'Economiste | Edition N°:4026 Le 08/05/2013 | Partager
    L’axe Maroc-Sénégal pour saisir les opportunités d’affaires en Afrique
    Le ministre sénégalais du Transport en VRP

    Le salon Logismed, qui se tient du 7 au 9 mai à Casablanca, accueille cette année plus de 150 exposants nationaux et internationaux

    Le salon de la logistique, qui a démarré hier, mardi 7 mai, coïncide cette année avec un contexte de profonde crise internationale. Les principaux pays partenaires commerciaux du Royaume cherchent à concevoir un nouveau modèle économique dans lequel le Maroc veut se positionner. «Le Maroc est convaincu d’offrir une meilleure plateforme logistique terrestre, maritime et aérienne. Une plateforme à même d’améliorer les flux commerciaux internationaux via l’Atlantique et la Méditerranée», affirme Aziz Rabbah, ministre de l’Equipement et du Transport. Le Maroc veut devenir un hub pour le commerce international vers les pays avec lesquels il a signé des accords de libre-échange, mais aussi vers l’Afrique, qui représente en ce moment une alternative économique à la baisse de la demande extérieure. Pour arriver, «nous sommes en train de développer la connectivité du Maroc avec différentes régions du monde, notamment l’Espagne, avec Majorque, Murcie, les Iles Canaries, la Catalogne…», annonce Rabbah, qui invite les hommes d’affaires espagnols à contribuer à l’amélioration de la balance commerciale, qui est déficitaire pour le Maroc. Ce qui passe par un meilleur dosage entre les échanges commerciaux et la création d’entreprises espagnoles dans le Royaume.
    La connectivité du Maroc passe aussi par l’Afrique. Le Royaume a toujours été au carrefour du passage des caravanes vers les profondeurs de l’Afrique. L’image des convois de chameaux fait maintenant partie de l’histoire. La logistique moderne doit prendre le relai. Le Sénégal, qui est l’invité d’honneur du Logismed 2013, constitue la clé vers la pénétration de nouveaux marchés. L’axe routier Dakar-Tanger, via Nouakchott, constituera de plus en plus le passage obligé des échanges commerciaux. Des accords ont été signés récemment pour faciliter le transport de marchandises et de personnes entre les deux pays. D’autres accords devraient être signés pour éviter le double contrôle des marchandises et donc le retard des flux commerciaux. «Attijariwafa bank fait actuellement partie des plus grandes entreprises au Sénégal. Bénéficiant des mêmes avantages que leurs homologues sénégalaises.
    D’autres entreprises sont en train de grignoter d’importantes parts de marché dans le BTP, même dans les régions les plus à risque comme la Casamance», déclare Thierno Alassane Sall, ministre sénégalais des Infrastructures et des Transports. D’autres hommes d’affaires ont été invités par le ministre à investir au Sénégal pour attaquer de nouveaux marchés.Le salon Logismed se poursuit aujourd’hui et demain encore. Outre les conférences qui verront l’intervention d’une centaine d’experts nationaux et internationaux, des transactions commerciales devraient être concrétisées dans les différents segments de la logistique. Des prix seront attribués aux mémoires de fin d’études, sponsorisés par la Région française du Languedoc-Roussillon.


    H. E.

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc