×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    De bonnes sources

    De Bonnes Sources

    Par L'Economiste | Edition N°:4025 Le 07/05/2013 | Partager

    •  Benkirane demain devant la Chambre des conseillers
    La séance mensuelle des questions au Chef du gouvernement devant la Chambre des conseillers aura lieu demain mercredi. Elle sera consacrée aux droits des émigrés, entre les garanties juridiques et la réalité. Cette séance coïncide avec l’approche de l’opération de transit qui voit comme chaque année, des centaines de milliers rentrer au pays. Cette fois-ci, ce retour se déroule dans un contexte de crise où la communauté émigrée est la plus touchée comme en Espagne, en Italie ou en France. D’ailleurs, Abdelilah Benkirane devra répondre aux hésitations de son gouvernement sur le dossier de la réduction de 40% des pensions de retraite des veuves et des enfants de MRE ayant travaillé en Hollande.

    • RAM: L’oral de Benhima au Parlement reporté
    Encore un report pour le passage du PDG de RAM, Driss Benhima, au Parlement. Prévu pour le 8 mai, il a été reprogrammé pour le 15 mai.
    Le patron de RAM est censé présenter aux parlementaires les performances et réalisations de la compagnie à fin 2012. 

    • IDE: Le Maroc dans le trio de tête
    La part africaine des IDE mondiaux a augmenté au cours des cinq dernières années, ce qui reflète l’intérêt des investisseurs étrangers, selon la troisième étude Africa Attractiveness Survey d’Ernst & Young publiée hier 6 mai. L’Afrique du Sud est la plus attractive pour les investisseurs étrangers, suivie par le Maroc (20% le plaçant dans leur top 3, et 8% en première place), le Nigeria (également 20% dans le top 3 et 6% à la première place), l’Egypte (15% dans le top 3 et 5% en première place) et le Kenya (15% dans les trois premiers et 4% à la première place). 

    • Pas de dissolution anticipée pour SAS 
    Pas de cessation d’activité en vue pour la société d’aménagement de Saïdia. Malgré la perte des 3/4 de son capital social qui s’élevait initialement à 240 millions de DH, la société va continuer son exploitation. Il n’y aura pas lieu de procéder à une dissolution anticipée de la société. 

    • Augmentation de capital pour STCR
    La société de transport Casa-Rabat (STCR) augmente son capital social. De 15,1 millions de DH, elle le porte à 17,6 millions de DH via la création de 2.500 nouvelles actions à 1.000 DH chacune. L’opération a été faite par compensation de créances notamment des comptes courants créditeurs des actionnaires souscripteurs.

    •  Nouvel administrateur pour CIMR
    Ayoub Azami, DG de la Sonasid va intégrer le conseil d’administration en tant qu’administrateur. Cette cooptation, qui doit être ratifiée lors de l’assemblée générale ordinaire prévue le 21 mai 2013, coïncide avec le quitus de sa qualité d’administrateur de Driss Bencheikh, ex-PDG de Centrale Laitière.      
    • Les nouveaux tarifs du Haj rendus publics
    La commission mixte du ministère du Tourisme et la Fédération nationale des agences de voyages (FNAVM) a fixé, jeudi les tarifs des packages du pèlerinage pour 2013. Les prix vont de 45.500 dirhams pour le produit social (chambre quintuple) à 79.000 dirhams pour le produit premium (chambre triple). La liste des agences attributaires du quota Haj est disponible dans les directions régionales et le portail du ministère.

    • Mutandis actualise son émission de billets de trésorerie
    Mutandis met à jour son programme d’émission de billets de trésorerie. Cette émission porte sur un plafond de 500 millions de DH pour une valeur nominale unitaire de 100.000 DH. Ces titres de créances négociables portent une maturité s’étalant de 10 jours à 12 mois et sont associés à un taux d’intérêt déterminé pour chaque émission en fonction des conditions du marché. A travers ce programme, Mutandis veut optimiser son coût de financement à court terme et faire face à ses besoins de trésorerie ponctuels induits par la gestion de son portefeuille financier.

    •  Audit: Les eurodéputés assouplissent le projet de rotation
    La copie de la Commission Européenne sur la réforme du secteur de l’audit a été sérieusement amendée. La commission des affaires juridiques du parlement a en effet assoupli le 25 avril dernier le principe de rotation des cabinets d’audit avec un mandat pouvant atteindre 25 ans en cas de co-commissariat aux comptes ou d’approbation du Comité d’audit. Pour rappel, le projet initial de la Commission Européenne prévoyait une durée maximale de 12 ans.

    • Princeton University s’intéresse au modéle CNSS
    Innovations for Successful Societies (ISS), le centre de politiques publiques affilié à l’Ecole des Affaires Publiques et Internationales Woodrow Wilson de Princeton University prépare une étude sur les réformes menées par la CNSS entre 2001 et 2008. Le centre américain s’intéresse en particulier à l’introduction du système de télé-déclaration. Pour les besoins de cette étude, les enquêteurs de l’ISS vont notamment se référer à l’expertise des journalistes de L’Economiste. 

    • Le procès de la casse reprend aujourd’hui
    La Cour d’appel de Casablanca va poursuivre ce mardi 7 mai l’examen du procès de la casse. Et où plus d’une centaine d’accusés sont pénalement poursuivis.
    A l’origine des accusations, les terribles événements ayant fait trembler les Casablancais et leur ville: casses, agressions, vols à l’arme blanche, destruction de biens publics et privés. Des actes commis le 11 avril à l’occasion du match opposant l’équipe locale du Raja à celle des FAR de Rabat dans le cadre de la Botola Pro.(cf. L’Economiste du 24 avril 2013). 

    • Justice: 11 tribunaux sur la liste noire
    6 tribunaux de première instance et 5 cours d’appel figurent sur la liste noire du classement établi par le ministère de la Justice. C’est ce qu’a affirmé Mustapha Ramid, ministre de la Justice et des libertés, lors de la séance hebdomadaire des questions orales à la Chambre des représentants. Ce classement a été effectué sur la base de la comparaison entre le nombre des affaires jugées et de celles enregistrées ou en cours d’examen.

    • Apostasie: Les explications de Taoufiq
    Les groupes parlementaires de l’USFP et du PAM ont interpellé le ministre des Habous et des Affaires islamiques sur la dernière fatwa sur la sanction de l’apostasie, qui suscite la polémique depuis quelques semaines. Ahmed Taoufiq a rappelé que «la liberté de la religion est un principe fondamental dans l’islam, de même que le hadith du prophète, qui constitue une référence à ce genre de fatwa, fait l’objet de différend entre les théologiens». Il a également précisé que la décision du Conseil supérieur des oulémas remonte à 2009, et constitue un avis formulé suite à une question qui lui a été adressée. Elle figure dans le recueil publié récemment par le Conseil en tant qu’avis et non pas une fatwa. D’autant plus que «ces questions relèvent de l’appréciation de Amir Al Mouminine».

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc