×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Régions

Saisie de drogue à Algésiras
Premières arrestations à Tanger

Par L'Economiste | Edition N°:4025 Le 07/05/2013 | Partager
Un douanier et deux agents de sécurité privés sous les verrous
Un deuxième douanier est en fuite

C’est l’une de ces caméras qui a permis de retrouver les complices du passage des 32 tonnes de drogue, le 27 avril dernier. Ce sont 500 caméras qui sont installées sur le périmètre du port TangerMed

Enquête express à TangerMed pour déterminer les auteurs du trafic côté marocain dans l’affaire des 32 tonnes de drogue (dissimulées dans une cargaison de melons) découvertes le 27 avril à Algésiras. Les autorités ont réussi à identifier les responsables du passage du camion transportant les 32 tonnes de drogue en partance de TangerMed. Il s’agit de deux douaniers et de deux agents de sécurité, selon des sources proches du port. Le juge a déjà ordonné, dimanche dernier, l’arrestation d’un des douaniers et des deux agents de sécurité. Le 2e douanier était encore en fuite à l’heure où nous mettions sous presse. L’enquête a été grandement facilitée par les 500 caméras de vidéosurveillance dont est doté le périmètre du port. Une d’entre elles a filmé les quatre suspects alors qu’ils faisaient transiter le camion chargé de drogue sans lui faire passer le contrôle au scanner. L’enquête poursuit toutefois encore son cours au sein du port pour déterminer les responsabilités. Il faut dire que le choc était important: les Espagnols ont annoncé vendredi dernier de manière officielle une prise qui restera dans les annales comme la deuxième plus grande prise de tous les temps et la première aussi importante réalisée sur le sol espagnol. La saisie n’a pas été annoncée plus tôt, le temps de laisser les autorités marocaines mener leur propre enquête. C’est un camion en provenance de TangerMed qui a été arrêté au poste frontière d’Algésiras. Selon ses documents, il embarquait des caisses de melon des serres du sud-marocain et avait comme destination les marchés de la France. Une fois levée, la bâche du camion a laissé entrevoir une quantité de drogue peu commune 32 tonnes de drogue à peine dissimulées derrière deux palettes de melon. La marchandise aurait atteint une valeur sur le marché de près de 50 millions d’euros, environ 600 millions de DH. Une nouvelle qui a fortement perturbé l’activité au port mais il semblerait, selon les dernières informations, qu’il ait retrouvé sa fluidité. A noter que le port est équipé de moyens récents en matière de télésurveillance avec comme élément principal des caméras. Certaines sont capables de lire même les plaques d’immatriculation des camions et des autres véhicules et de reconstituer le passage des différents véhicules au sein du port. Parmi les dangers à surveiller, celui de l’émigration illégale mais aussi la contrebande et les trafics illégaux, comme dans ce cas précis.

Pandore

Il semblerait que les autorités espgnoles ne soient pas au bout de leur peine. Au moment où elles ont cru avoir réalisé la saisie du siècle en matière de drogue (lire article), les voilà confrontées à une nouvelle prise phénoménale dans un entrepôt à Cordoue, le 5 mai. Les autorités ont mis la main sur 52,6 tonnes de drogue. Il  s’agit de la plus grande saisie jamais enregistrée en Espagne et un record en Europe, a ajouté la police dans un communiqué, précisant que la drogue était dissimulée dans un hangar d’une zone industrielle de la ville andalouse.
L’opération menée vendredi soir a mobilisé plus de 30 agents de la police, est-il indiqué auprès de la police qui précise que cette opération n’a pas encore pris fin. A l’heure où nous mettions sous presse, d’autres détails devaient être rendus publics par la déléguée du gouvernement espagnol en Andalousie, Carmen Crespo.

De notre correspondant, Ali ABJIOU

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc