×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Tribune

    Crise économique: L’austérité n’est pas la bonne solution
    Par le Pr. Mohamed Saïd Saadi

    Par L'Economiste | Edition N°:4023 Le 03/05/2013 | Partager

    Le Pr. Mohamed Saïd Saadi économiste, directeur de thèse à l’ISCAE, est connu dans le monde pour son ouvrage, déjà ancien, «Les groupes financiers du Maroc» (Editions Okad, 1990). C’était la première fois que de telles investigations étaient réalisées et publiées. Il est à noter que personne n’a pris le relais de l’analyse des entreprises du Maroc. Membre du PPS, il a été secrétaire d’Etat à la famille et à l’enfance dans le gouvernement d’alternance. Il a proposé le «Plan d’intégration de la femme» (cf. leconomiste.com du 25 août 1999),  qui a donné de vigoureuses empoignades politiques avec le ministère des Habous et avec le PJD, puissance montante de l’époque. La situation étant totalement bloquée, avec des manifestations pro et anti dans la rue, le gouvernement  Youssoufi confia ce dossier au Souverain: la sortie de la crise a été la nouvelle Moudawana. Saadi est revenu sur le devant de la scène lors de la formation du gouvernement Benkirane, où le professeur a vertement critiqué la participation de son parti

    /sites/default/files/p34b_67.jpg

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc