×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 203.440 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 254.995 articles (chiffres relevés le 29/5 sur google analytics)
Competences & rh

Idées
Un engagement envers la redevabilité sociale

Par L'Economiste | Edition N°:4016 Le 23/04/2013 | Partager
Ce projet mené avec la BM permettra aux citoyens d’instaurer un dialogue avec les autorités
Le créneau du préscolaire ciblé dans l’Oriental et Al Haouz

Otmane Bekkari, président de l’association Care international Maroc, insiste sur l’importance du soutien des autorités afin de permettre aux enfants issus de familles défavorisées de disposer de l’égalité des chances

- L’Economiste: Vous avez lancé un ensemble de projets dans le cadre de l’amélioration du préscolaire dans la région du Grand Casablanca. Qui vous assiste dans votre mission?
- Otmane Bekkari, président de Care international Maroc: Care Maroc opère à partir de partenariats avec les autorités locales, la participation de l’UE, l’Académie du Grand Casablanca et le secteur privé. Principalement la Fondation Attijariwafa bank et la Fondation Solidarité de la Société Générale. Cette collaboration permet à notre ONG de mettre en œuvre des interventions au niveau de la qualité de l’éducation (formation des éducatrices, amélioration de l’environnement scolaire), mais aussi au niveau de la mobilisation communautaire (sensibilisation des parents sur l’éducation, renforcement des associations de parents d’élèves).

-Combien d’écoles ciblez-vous à court et moyen terme? Quelles sont les autres régions prévues dans votre agenda?
- Dans un premier temps, les efforts de Care Maroc sont concentrés sur les communes de Dar Bouazza et de Sidi Moumen dans la région du Grand Casablanca. A Dar Bouazza, plus de 1.000 enfants entre 3 et 6 ans sont ciblés par cette action. A Sidi Moumen, l’objectif est d’atteindre près de 2.000 enfants, l’équivalent de 40 écoles sur 3 ans. Toutefois, ce n’est qu’un début, nous comptons reconduire l’expérience dans d’autres régions, en particulier dans l’Oriental et la province d’Al Haouz. Là où nous avons déjà mis en œuvre de nombreux projets dans d’autres domaines tels que l’eau, l’assainissement et l’hygiène.

- Quelles sont vos perspectives d’avenir?
- Devenir économiquement autonomes, acquérir un niveau de connaissance, de confiance et de reconnaissance, sont les principaux objectifs des actions de Care Maroc. Ces éléments permettront aux jeunes et aux femmes de participer pleinement à tous les espaces de décision, familiaux et publics. Dans ce sens, un projet de redevabilité sociale, avec l’appui de la Banque mondiale, est en cours d’exécution pour aider les citoyens à instaurer un dialogue constructif avec les autorités. L’objectif final est que celles-ci puissent, de façon participative, assumer pleinement leurs responsabilités envers les populations les plus pauvres.

 

Propos recueillis par Rajaa DRISSI ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc