×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

De bonnes sources

De Bonnes Sources

Par L'Economiste | Edition N°:4000 Le 01/04/2013 | Partager

•  HCP: 2,4% de croissance en 2012
Le Haut Commissariat au Plan (HCP) a vu juste. D’après sa dernière note d’information sur la situation économique au 4e trimestre, le taux de croissance réalisé en 2012 devrait se situer à 2,4%, conformément à ses prévisions de juin 2012. Bank Al Marghrib avait également prévu un taux inférieur à 3%, tandis que le ministère des Finances tablait sur 3,4%. 

• Réserves de change: Encore un recul   
Les avoirs nets extérieurs continuent de fondre comme neige au soleil. En février dernier, les réserves de BAM se sont dégradées de 13,6%. Elles se situent actuellement à 4 mois d’importation, soit le minimum préconisé par le FMI.

• Crédit à l’équipement: à peine +0,8% sur un an
Si le crédit à l’économie a globalement augmenté de 4,6% en février, par rapport à la même période de 2012, il n’a progressé que de 0,8% pour les crédits à l’équipement. Ce qui reflète, encore une fois, la frilosité des banques par rapport au financement des projets d’investissement.
Les autres branches de crédit enregistrent des croissances plus soutenues: 7,5% pour l’immobilier, 7,3% pour les crédits à la consommation et 5,1% pour les crédits de trésorerie.    

• Production industrielle: Quasi stagnation
L’indice des prix à la production a enregistré une légère progression de 0,9% dans les industries manufacturières en février, par rapport au premier mois de l’année. En matière d’industries extractives, production et distribution d’électricité et d’eau l’indice n’a pas bougé. 

• L’inflation reste stable
En février, l’inflation demeure maîtrisée. L’indice des prix à la consommation est resté quasiment stable par rapport au mois précédent, avec une légère baisse de 0,1%. Cette évolution est due à la baisse de l’indice des produits alimentaires de 0,2% et de la stagnation de celui des produits non alimentaires. 

• La dette extérieure passe à 25,4% du PIB
La dette extérieure publique dépasse la barre des 25% du PIB en 2012, contre 19,4% en 2008. A fin décembre dernier, elle s’est située à plus de 212,7 milliards de DH, soit une hausse de près de 12,5% sur un an. La dette extérieure du Trésor, elle, a grimpé à 13,9% du PIB, contre 9,9% en 2008, se situant ainsi à plus de 116,8 milliards de DH, soit +17,3% par rapport à 2011.    

• Sidérurgie: Les importateurs saisissent Amara 
Les importateurs de rond à béton et de fil machine (une trentaine d’opérateurs en train de se constituer en association) voient rouge. Ils viennent d’adresser une lettre au ministre de l’Industrie, Abdelkader Amara, dénonçant la surtaxation de leurs importations (420 DH la tonne). Une surtaxation qui, selon eux,  menace la pérennité de leur activité, surtout que la concurrence étrangère sur le marché local fait rage. Amara se trouvera sans doute dans l’embarras, puisque son département vient de boucler une enquête préliminaire sur le secteur, destinée à mettre en place des mesures de sauvegarde sur l’importation de fer à béton.

• El Mandjra quitte Méditel
Méditel a un nouveau patron, il s’agit de Michel Paulin, ex-DG de Neuf Cegetel (devenu SFR). La décision a été prise lors du conseil d’administration de l’opérateur, tenue vendredi dernier. Selon Méditel, l’ancien directeur général, Mohamed El Mandjra, «a choisi de partir d’un commun accord avec les actionnaires, après 5 années aux commandes de la filiale d’Orange».

• Dari Couspate ne faiblit pas
Le fabricant de couscous, Dari Couspate, a amélioré ses revenus de 19% en 2012 à 352 millions de DH. Les ventes de la société ont progressé de 15% au Maroc et de 39% à l’étranger. Le résultat d’exploitation s’est établi à 23 millions de DH, contre 16 millions de DH une année plus tôt. Dari Couspate a bouclé l’année avec des bénéfices en progression de 35% à 15 millions de DH.

• Renovotel: Les hôteliers peinent à y accéder!
Renovotel, c’est décidément pour les hôtels bancables. Ce programme censé appuyer la mise à niveau des infrastructures hôtelières suppose jusqu’à 50% de financement bancaire. Or, tous les hôtels ne peuvent y prétendre en raison de la frilosité des banques. Surtout dans les régions où les taux d’occupation sont au plus bas. «Nous sommes en train de réfléchir à une idée de programme propre aux établissements en difficulté. Le projet sera ensuite soumis au ministère des Finances», annonce le ministre du Tourisme, Lahcen Haddad.

• AWB, banque de l’année 2013 pour Global Finance
Nouvelle consécration pour Attijariwafa bank. L’établissement bancaire a été élu meilleure banque de l’année 2013 au Maroc par le célèbre magazine américain Global Finance. Détentrice du titre depuis 2005, AWB a été évaluée notamment sur la croissance de ses fonds propres, sa rentabilité, son développement régional…

• Banque Populaire: Nouveau produit assurance vie
Banque Populaire étoffe son offre d’assurance vie au produit «épargne évolution». Celui-ci a été conçu en partenariat avec la Mutuelle Centrale Marocaine d’Assurances (MCMA) et Upline Courtage. La souscription au produit nécessite un apport initial minimum de 50.000 DH. Des versements libres d’un montant minimum de 10.000 DH peuvent être effectués. Banque Populaire garantit un rendement minimum. En outre, les prestations servies bénéficient de l’exonération totale de l’impôt sur le revenu après 8 ans de détention du contrat comme pour les autres produits d’assurance vie capitalisation.

• 2012, exercice référence pour Finéa
2012 a été une année de référence pour Finéa. L’ex Caisse Marocaine de Marché réalise des résultats probants. L’encours de financement destiné aux entreprises a bondi de 33% en un an pour s’établir à 4 milliards de DH. Dans ce sillage, le PNB s’est amélioré de 60% pour passer à 51,6 millions de DH. Evolution similaire pour le résultat brut d’exploitation qui a doublé pour ressortir à près de 30 millions de DH. Le résultat n’est pas en reste puisqu’il s’élargit de 66% à 20,2 millions de DH.

• Sortie de crise: la contribution de l’Istiqlal
L’Istiqlal a tenu samedi dernier la première session de son Comité central. A l’ordre du jour, des exposés sur la Caisse de compensation, la couverture sociale et surtout l’adoption d’un programme pour « relancer l’économie sans toucher au pouvoir d’achat ». Ainsi, pour combler le déficit budgétaire, il propose au gouvernement un programme baptisé « Jihad de la dignité ». Il prévoit également la création d’une instance de réconciliation avec le monde des affaires et dans l’immédiat, la mise en place d’un service civil pour embaucher 40.000 personnes (voir page 36).

• François Hollande parraine une rencontre d’affaires
La CGEM et le Club des chefs d’entreprises Maroc France organisent, jeudi 4 avril à Rabat, une importante rencontre économique sur le thème : «De nouvelles coopérations pour un partenariat durable». Plus de 400 chefs d’entreprises et institutionnels du Maroc et de France participeront à cet évènement qui sera parrainé par François Hollande en personne. Deux tables rondes traitant du «mieux vivre en ville» et «des entreprises françaises et marocaines au service du continent» sont prévues. La veille, Hollande se rendra à la rencontre de la communauté française au lycée Lyautey. 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc