×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Société

Grand-messe des fins gourmets à Casablanca

Par L'Economiste | Edition N°:4000 Le 01/04/2013 | Partager
Une 2e édition du Festival de la Gastronomie tout en couleurs
Démonstrations, dégustations et petites astuces

Le Festival International de Gastronomie est en train de tisser sa toile calmement. Pour sa 2ème édition, il a accueilli 20.000 personnes en 4 jours

Quelque 20.000 férus de gastronomie se sont retrouvés en fin de semaine dernière au Tahiti Beach Club de Casablanca pour célébrer leur passion commune. La deuxième édition du Festival international de la gastronomie, en partenariat avec les Etoiles du Mougin, a réuni une trentaine de chefs étoilés. Parmi eux, le triplement étoilé au guide Michelin Frédéric Anton, invité d’honneur. Une vingtaine de sommités de la cuisine marocaine se sont aussi joints à eux pour l’occasion. Durant quatre jours, c’était donc la fête des papilles gustatives à Casablanca. Entre les cooking-show donnés par ces artistes-cuisiniers, et les stands de dégustation, il fallait tout de même faire attention aux kilos.
Au Tahiti Beach Club, il y avait d’abord le hall d’honneur, dans lequel les démonstrations se sont enchaînées aussi riches les unes des autres. Entre la verrine de tourteaux au nom imprononçable réalisée par le chef Sébastien Broda (qui régale les Cannois au Grand Hôtel), le tatin de semoule de maïs, compote d’aubergines et fruits de mer de Rachida Sahnoune (venue directement du Riad Monceau de Marrakech), et les macarons/cupcakes revisités à la marocaine par une figure de la cuisine marocaine Hind Houbachi (dont le métier est le marketing), il n’y avait pas de point commun, si ce n’est des mariages de saveurs improbables mais réussis. Ils ont tous partagé généreusement leur amour de la gastronomie, mais aussi leurs conseils-du-chef. L’on apprenait ainsi que le citron est un exhausteur de goût à utiliser avec discrétion, et qu’il faut un thermomètre de cuisine pour réussir sa meringue italienne.
Plus loin, les stands se suivent et ne se ressemblent pas. Il y a bien une seule allée, mais les fin gourmets pouvaient tout de même se perdre en chemin, entre les sushis, la cuisine thaïlandaise, le chocolat, le foie gras, les marmelades … et tout au bout, les huîtres bien fraîches. Pour les amateurs d’œnologie, plus que des dégustations, le Festival International de gastronomie proposait même des cours, autour du Blanc, du Gris, du Rosé, et des cépages du Maroc et du monde.

 

Rime AIT EL HAJ

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc