×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprises

Ameublement: Les ambitions du turc Istikbal

Par L'Economiste | Edition N°:3997 Le 27/03/2013 | Partager

Vice-président du patronat turc, la Tusiad qui est l’équivalent du CAC 40, Memduh Boydak est le fils et le neveu des fondateurs de la holding Boydak. Une entreprise familiale créée il y a 56 ans. Le chiffre d’affaires du holding s’élève à plus de 3,3 milliards de dollars. Ce groupement d’entreprises compte quelque 13.000 employés à travers le monde. Il a des participations à l’international et assure la production dans quatre pays: Russie, l’Ukraine, l’Irak et tout récemment le Brésil

Fort de plus de 2.600 magasins dans 78 pays, le holding turc Boydak vient d’inaugurer le 10e magasin Istikbal au Maroc. Cette master franchise dans l’ameublement, détenue par le groupe Bennis (M&Fin), traduit la volonté du groupe turc de monter en cadence à travers le lancement d’une trentaine de magasins Istikbal. D’ici 2014, l’enseigne devra compter 14 magasins au Maroc. A terme, le groupe turc envisage même de monter  une usine d’ameublement.


- L’Economiste: Quelle est votre politique de développement et vos ambitions sur un pays comme le Maroc?
- Memduh Boydak:  Nous avons ouvert un premier magasin Istikbal avec le groupe Bennis en 2008. Aujourd’hui, nous en sommes à notre 10e magasin.
Notre ambition est d’aller vers d’autres projets au Maroc, car le potentiel de développement y est très important. D’autres ouvertures de magasins Istikbal sont programmées dans les trois prochaines années. Ces ouvertures totalisent un investissement de près de 100 millions de DH. Elles permettront la création de quelque 350 emplois permanents. Nous tablons à terme sur le déploiement d’un réseau d’une trentaine de magasins Istikbal. In fine, l’enjeu est de parvenir à approvisionner  le marché marocain avec des produits fabriqués localement. Autrement dit, nous envisageons de lancer une usine de production au Maroc, pour pouvoir répondre à la demande du marché local.

- Prévoyez-vous un déploiement à l’échelle régionale, au Maghreb et en Europe?
- Absolument.  Nous avons déjà adopté ce schéma. D’ailleurs, à partir de la Russie, nous produisons localement et nous approvisionnons l’ensemble des pays de la région tels que le Kazakhstan, l’Uzbekistan, le Turkmenistan… Toutes les Républiques de l’ex-URSS sont couvertes. Si jamais nous produisons au Maroc, nous pourrons couvrir des pays comme l’Espagne, voire les marchés de l’Afrique subsaharienne et le Maghreb. C’est pour cela que nous suivons de près les évolutions économiques et le potentiel du marché marocain.
- Sur quoi reposent  votre politique d’approvisionnement,  vos centrales d’achats…?
- La force de notre groupe réside dans l’intégration. Quasiment tous les composants de nos meubles sont produits dans nos usines. Nous produisons l’essentiel de nos besoins. Nous sommes organisés via un schéma d’intégration verticale. Bien évidemment, nous effectuons des analyses  et des études des différentes tendances, des goûts et des habitudes de consommation des marchés où nous sommes implantés ou représentés. Nos services marketing, qui sont composés d’une centaine de personnes, veillent en permanence sur les besoins en termes de design et procèdent à des conceptions en 3D pour anticiper l’évolution de l’offre. Pour la matière première, au-delà de ce que nous produisons en interne, nous importons aussi des Etats-Unis, de la Chine…

- L’arrivée probable d’une multinationale du kit au Maroc (Ikea en l’occurrence) ne risque pas de déstabiliser votre business plan?
- La concurrence ne nous dérange pas. Au contraire, elle peut stimuler la compétitivité. Finalement, c’est la qualité des produits qui compte. Ikea, c’est une multinationale du kit. Nous, nous sommes sur la même voie, le même schéma, sauf que nous insistons sur le produit de base plus que sur les accessoires. D’ailleurs, Ikea est présent en Turquie et dans pratiquement tous les marchés où nous sommes implantés. Pour autant, cela ne nous dérange pas. Au contraire, cela stimule la concurrence au profit du consommateur.

- Comment vous expliquez la récente offensive turque sur le Maroc (distribution, prêt-à-porter, BTP, textile, ameublement…)?
- La Turquie est en train de vivre un développement assez rapide dans plusieurs secteurs d’activité. Il y a une stabilité politique et un essor économique sans précédent. Pour aller encore plus vite et assurer des relais de croissance, les opérateurs turcs  sont obligés de s’attaquer à l’export. En même temps, les importations turques augmentent d’année en année. C’est une dynamique qui est enclenchée. Pour preuve, la Turquie exporte 160 milliards de dollars et importe l’équivalent de 260 milliards de dollars. Pour le cas du Maroc, les entreprises turques qui s’y installent apportent de la valeur ajoutée et créent des emplois. Au patronat turc, dont je suis vice-président, nous  soutenons l’investissement des hommes d’affaires turcs à travers le monde. Nous pensons que le savoir-faire et l’expertise turcs doivent être partagés avec le reste du monde. Le Maroc fait partie de ces pays compte tenu de sa stabilité politique, économique et de son potentiel de développement.

- Le meuble en kit, c’est d’abord la logistique et le service. Quelle est la valeur ajoutée du groupe Istikbal?
- Le groupe Istikbal opte pour les solutions de dernière génération en termes de logistique en Turquie et dans le monde. Il y a aussi un suivi assez rigoureux et une remontée d’information permanente pour la satisfaction des clients et le service après-vente. D’ailleurs, pour accompagner le développement du réseau Istikbal au Maroc, notre partenaire (ndlr : groupe Bennis, plus connu par M&FIN) a mis en place une plateforme logistique de 30 millions de DH à Kénitra.
- Combien de références-produits sont répertoriées dans vos catalogues?
- Nous comptons plus de 1.000 articles référencés. Globalement, 98% de nos produits sont développés par  le groupe. C’est une expérience de plus de 56 ans qui capitalise sur le meilleur rapport qualité/prix et les normes les plus rigoureuses dans près de 78 pays et à travers 2.600 magasins.

 

Propos recueillis par
Amin RBOUB

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc