×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprises

CTM: Le business dominé par l’interurbain

Par L'Economiste | Edition N°:3997 Le 27/03/2013 | Partager
Ce mode de transport s’accapare 80% du chiffre d’affaires global
Un résultat consolidé de 473 millions de DH en 2012

Petite rupture avec le passé. Le groupe CTM a réalisé un résultat en hausse de 8% en 2012. Une performance qui s’explique par l’amélioration du cœur de métier du transporteur (transport de voyageurs et messageries), en dépit de la contre-performance des autres segments. En effet, le chiffre d’affaires du transport interurbain a augmenté de 14,5% pour s’établir à 282 millions de DH contre 250 millions de DH au terme de l’exercice précédent. A lui seul, le transport interurbain représente 80% du chiffre d’affaires global. «Cette évolution s’explique par l’optimisation des grilles d’exploitation et l’amélioration du taux d’occupation des autocars et des recettes kilométriques», explique Ezzoubeir Erhaimini, PDG de CTM, lors de la présentation des résultats de l’entreprise.
Dans le détail, le résultat d’exploitation (RBE) du groupe affiche une baisse de 15% à 33,8 millions de DH. Le résultat net part du groupe a lui aussi enregistré une baisse, passant de 28 millions de DH en 2011 à 23 millions de DH, soit un repli de 17%. Au terme du dernier exercice, le transporteur a pu renforcer ses capitaux propres, qui se sont élevés à 270 millions de DH, en hausse de 4,3% par rapport à l’année précédente. Un indicateur assorti de l’amélioration de la trésorerie du groupe grâce à la réduction de l’endettement net, qui a été ramené à 84 millions de DH contre 109 millions en 2011. Ce qui permet à CTM de dégager une capacité financière conséquente et de distribuer un dividende de 25 DH par action.
Les produits d’exploitation du groupe CTM se sont élevés à 375,5 millions de DH contre 344 millions de DH. Soit une hausse de plus de 9%. Pour leur part, les charges d’exploitation auront été de 355 millions de DH contre 337 millions de DH au terme de l’exercice précédent. Soit une progression de 5,5%. Parmi les postes des charges d’exploitation, figurent les achats consommés, qui sont passés de 108,6 millions de DH en 2011 à 123 millions en 2012. Il s’agit notamment des dépenses de gasoil, dont le prix a augmenté de 14% en juin dernier. Une augmentation assortie d’une légère hausse de la consommation de carburant au km parcouru pour certains autocars. Ce poste intègre également les dépenses de maintenance, pour lesquelles CTM réserve un budget de plus de 40 millions de DH par an. Les autres charges externes du transporteur ont reculé de 6% par rapport à l’exercice précédent. Une baisse qui s’explique par l’arrivée à échéance de plusieurs contrats de leasing au cours de l’année 2011. Autre poste ayant impacté le résultat de la compagnie, les charges du personnel, en raison de l’application de la deuxième tranche d’augmentation du Smig, la revalorisation des salaires et la formation. Le résultat d’exploitation du groupe CTM est donc passé de 7,8 millions de DH en 2011 à 20,5 millions en 2012. Soit une hausse de 162,9%. Quant au résultat net, il a enregistré un repli de plus de 26,1%. En effet, il s’est élevé à 20,8 millions contre 28,2 millions de DH en 2011.

La messagerie en recul

La deuxième composante du cœur de métier du groupe CTM reste la messagerie. Un segment qui a généré un chiffre d’affaires de 137 millions de DH. Soit une progression de 2,2%. Le transport de marchandises reste confronté à de nombreux problèmes, liés à la prévalence de l’informel. Mais selon le management, la faible progression de ce segment est également attribuée au ralentissement de l’activité des principaux donneurs d’ordre. La filiale messagerie de CTM a réalisé un résultat net de 8,2 millions de DH contre 14 millions en 2011. Ce qui correspond à un repli de 41%.

 

H. E.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc