×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Politique Internationale

François Ier, le pape latino

Par L'Economiste | Edition N°:3989 Le 15/03/2013 | Partager
Son conclave parmi les plus rapides de l’histoire
Remettre en ordre la curie, relancer l’évangélisation… ses défis

Un tournant dans l’histoire de l’Église catholique. Le conclave a exaucé les prières de l’Amérique latine et a sacré Jorge Mario Bergoglio, un prélat non pas latin mais latino et qui, en plus, est jésuite. C’est, en effet, le 2e conclave vécu par le cardinal argentin dans la Sixtine. En 2005, il était un des favoris face à Joseph Ratzinger, mais il aurait préféré céder la place. Le choix d’aujourd’hui est historique et, d’un point de vue géographique, révolutionnaire. Il a été effectué en moins de 27 heures par 114 cardinaux, réputés conservateurs, le classant ainsi parmi les plus rapides de l’histoire. Vouloir promouvoir un cardinal d’Amérique latine est un signal positif et un choix opportun qui atteste la volonté de l’Eglise de s’ouvrir sur de nouveaux horizons.
Si le cardinal de Buenos Aires, qui a choisi pour nom de pape François, a conquis le conclave, c’est sûrement pour son aura, mais aussi pour son profil d’homme de consensus. Il se distingue aussi par sa simplicité et sa capacité de contact avec le plus grand nombre.
Né le 17 décembre 1936 d’un père employé ferroviaire et d’une mère au foyer, ce descendant d’immigrés piémontais cultive un style très éloigné de la splendeur du Saint-Siège.  À Buenos Aires, il a renoncé à la luxueuse demeure de l’archevêché et se contente d’un appartement à côté de la cathédrale. «C’est un homme habile et d’une grande profondeur spirituelle», c’est ainsi qu’on le décrit. Lors de sa dernière intervention devant l’assemblée plénière, ses mots simples ont recueilli les applaudissements. Jorge Bergoglio sait, en effet, parler et se taire quand il le faut. Son caractère a été forgé par une solide formation intellectuelle.
Pour les prochains jours, le nouveau pape a un agenda assez chargé. Il devra recevoir, vendredi 15 mars, l’ensemble du collège cardinalice. Le lendemain est prévue sa rencontre avec les journalistes et les responsables de la communication… Notons que plusieurs défis attendent François Ier. Il est appelé à remettre en ordre la curie, relancer le grand chantier de l’évangélisation dans le monde et se rapprocher des fidèles.


B. S.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc