×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Préservation de l’environnement
Les ténors se donnent rendez-vous au Maroc

Par L'Economiste | Edition N°:3989 Le 15/03/2013 | Partager
Marrakech accueille le 7e congrès mondial
11 thématiques, du dialogue interculturel à l’éthique et la santé
Les rapports entre villes et campagne, focalisent l’attention

C’EST un double événement environnemental que la ville de Marrakech va accueillir en juin prochain. Ils abordent tous les deux, une thématique cruciale qui détermine la préservation de l’environnement pour les années à venir.
A savoir l’éducation de la jeune génération. Le premier rassemble les éducateurs francophones des sciences de la vie initié par l’ONG Planet’Ere et l’Association marocaine des enseignants des sciences et ce du 5 au 9 juin prochain. Cette rencontre sera suivie par une autre dont la portée est encore plus grande. Il s’agit du WEEC congrès international pour l’éducation à l’environnement qui tient sa 7e grande messe à Marrakech du 9 au 15 juin, une première dans le monde arabe.
Le congrès WEEC qui fête ses 10 ans a lieu tous les deux ans et expose les principales expériences d’éducation environnementales et les présente au monde entier. Cinq jours de conférences pour cette rencontre qui se tient sous le Haut patronage royal et la présidence effective de le princesse Lalla Hasna, la fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement qu’elle préside étant partenaire et co-organisateur. Le 7e congrès du WEEC se tient cette année sur le thème «Rapport entre villes et campagne», une question transversale mais compte aussi y associer onze thématiques qui embrassent le dialogue interculturel jusqu’à l’éthique et la santé. Des thématiques qui interpellent aussi bien les éducateurs que les professionnels environnementaux. « Les enjeux fondamentaux restent bien entendu l’enfant et l’apprentissage », insiste Mario Salomone, secrétaire général de la WEEC et aussi membre du comité scientifique Unesco pour la décennie du développement durable.
A Marrakech on parlera aussi de la mer. Plusieurs acteurs concernés par les thèmes de l’environnement marin sont invités à participer au congrès et à proposer des interventions et à entrer en contact avec réseaux, institutions, chercheurs, administrations locales, professionnels qui sont engagés dans les domaines de l’éducation à l’environnement marin. «C’est une excellente occasion pour proposer à un public national et international les toutes dernières réflexions et les meilleures pratiques autour des enjeux liés à l’éducation à l’environnement», argumente Lahoucine Tijani, président délégué de la fondation, lors d’un point de presse tenu à Marrakech le 13 mars dernier pour présenter ce congrès international prévu en juin. Pour rappel, la fondation Mohammed VI focalise ses actions sur l’éducation et la mobilisation à l’environnement. En effet, au cœur de la stratégie de la fondation, une démarche de prise de conscience et de responsabilisation partagée qui englobe trois piliers: partage de l’engagement, stratégie pour le développement durable et l’éducation des plus jeunes. C’est ainsi, que dans ses missions de sensibilisation, la fondation a conclu une convention de partenariat avec le ministère de l’Education Nationale pour des Eco-Ecoles où existe un apprentissage à la préservation de l’environnement. 175 établissements marocains sont concernés.

 

B. B.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc