×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 192.132 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 240.532 articles (chiffres relevés le 3/6 sur google analytics)
Competences & rh

Le psychologue du travail: A quoi sert-il?

Par L'Economiste | Edition N°:3986 Le 12/03/2013 | Partager
Recrutement, gestion du stress… des compétences multiples
Une discipline encore marginalisée
Seulement une dizaine de spécialistes au Maroc

My Smail Hafidi Alaoui, professeur et psychologue du travail: «Peu d’entreprises et administrations marocaines intègrent la psychologie du travail dans leur organisation»

LA psychologie du travail est un domaine qui reste encore très marginalisée dans les organisations des entreprises  et administrations marocaines. Ce qui nécessite donc un travail de sensibilisation sur les atouts de cette discipline et son rôle dans le fonctionnement harmonieux d’une organisation. C’était l’objectif du séminaire organisé, vendredi dernier, à la Chambre de commerce,  d’industrie et de services (CCIS) de Rabat sous le thème «La psychologie du travail et des organisations au service des entreprises innovantes».
Une rencontre qui a connu la participation de plusieurs chefs d’entreprises, des directeurs RH et des étudiants chercheurs. «Parmi les objectifs de ce séminaire, faire convaincre les responsables de nos entreprises  à intégrer les psychologues du travail dans leurs structures», précise Mahjoub Msahi, chef de département d’Appui à l’entreprise à la CCIS de Rabat. A ce propos, My Smail Hafidi Alaoui, professeur et psychologue du travail souligne que le Maroc compte seulement une dizaine de spécialistes.  Pour lui, le premier travail à faire est de mettre en valeur  l’importance de la psychologie du travail et des organisations et sa valeur ajoutée. Le pari du psychologue du travail est de concilier le respect et le bien-être psychologique des personnes avec les enjeux et les contraintes des organisations».  Le psychologue participe aussi, aux côtés des DRH, au recrutement et la gestion de carrière. En fonction des attentes des salariés, de leurs compétences, il peut alors préconiser une formation, un changement de service… Il intervient aussi pour régler des situations de stress et prévenir les tensions au sein de l'entreprise.
Un point de vue partagé par Abdelouahed Badih, psychologue du travail à l’ONCF et membre actif  de la société marocaine de la psychologie.   «La psychologie du travail est devenue plus nécessaire dans un système économique et social en ébullition», dit-il.
Par ailleurs, la formation des compétences en psychologie du travail est aussi à l'ordre du jour. Ainsi, on apprend que la première promotion des psychologues de travail sera opérationnelle en septembre prochain. Il s'agit d'une quarantaine de lauréats qui suivent actuellement un master de psychologue du travail dispensé par les deux universités de Rabat.

 

Noureddine EL AISSI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc