×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

BP: La Banque privée réaffirme ses ambitions

Par L'Economiste | Edition N°:3985 Le 11/03/2013 | Partager
Elle vient de tenir son troisième cercle patrimonial
Elle gère près de 2.500 clients

Deux ans après son lancement, Private banking - Banque Populaire gère près de 2.500 clients, fait savoir Mostafa El Jaï, son directeur général. Le ticket d’entrée à la Banque privée débute à partir de 2 millions de DH

Alors que le patron du fisc poursuit son marathon pour expliquer les dispositions fiscales de la loi de finances aux opérateurs économiques, Private banking-Banque Populaire s’est intéressée à l’impact de ces mesures sur le patrimoine personnel. Elle a mobilisé, le 7 mars, des experts du cabinet Mazars pour clarifier les mesures fiscales à sa clientèle fortunée dans le cadre du cercle patrimonial Private banking-Banque Populaire. Le régime de fusion, la réduction d’impôts en cas d’augmentation de capital ou encore les conditions de bénéfice de l’annulation des pénalités, majorations de retard et frais de recouvrement figuraient parmi les principales préoccupations des clients de la Banque privée. L’autre sujet d’intérêt est la loi sur le délai de paiement. «Elle a été rédigée de sorte à ce que personne ne la comprenne», remarque l’un des experts de Mazars.
Aujourd’hui, le gouvernement semble revoir sa position. Un projet d’amendement de la loi est actuellement en cours de préparation (cf. www.leconomiste.com du 8 mars 2013).
Pour la Banque privée de Banque Populaire, l’idée derrière les cercles patrimoniaux est notamment de traiter des thématiques d’actualité liées à la gestion et à l’optimisation du patrimoine de la clientèle. La prochaine rencontre, prévue le 3 avril à Fès, devrait aborder des sujets autour des entreprises familiales.
Deux ans après son lancement, la Banque privée-Banque Populaire gère près de 2.500 clients, fait savoir Mostafa El Jaï, directeur général de la Banque privée. Le ticket d’entrée à la Banque privée débute à partir de 2 millions de DH. Ici, comme au niveau des autres acteurs du marché, le client bénéficie d’un service sur mesure. L’offre de produits couvre également plusieurs actifs. Private banking – Banque Populaire vient de mettre sur le marché un nouveau produit assurance vie «épargne évolution» pour la clientèle de la Banque privée. Le produit, élaboré avec l’assureur Mamda devrait offrir un rendement de l’ordre de 6%, révèle El Jaï.


F. Fa.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc