×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Tourisme: Grosse mise sur le marché italien
DNES à Milan, Youness SAAD ALAMI

Par L'Economiste | Edition N°:3970 Le 18/02/2013 | Partager
Transport, promotion, et communication… le plan Haddad
Il faut améliorer le produit aussi

220.000 touristes pour 2013 et plus de 300.000 en 2016. Ce sont les objectifs du Maroc pour le marché italien que Lahcen Haddad, ministre du Tourisme, en visite au BIT de Milan, compte bien mettre en pratique rapidement. Les mesures officielles de satisfaction parlent d’elles mêmes et se prêtent aux perspectives les plus optimistes: «94% d’italiens ayant déjà visité notre pays sont satisfaits» et «ils aiment les destinations culturelles et balnéaires et résident surtout (50%) dans les villages touristiques». Les axes sur lesquels reposera la stratégie qui intègre aussi la dimension aérienne, le volet promotionnel et le plan de communication. Pour le premier volet, les aéroports marocains enregistrent quelque 140 rotations hebdomadaires au départ d’Italie. «Nous encourageons les compagnies aériennes à mieux desservir notre destination. Les 7% d’évolution prévus pour 2013 se feront grâce à l’arrivée de nouvelles dessertes», explique le ministre.
A ce titre, Ryanair desservira Fès à partir de Rome dès avril prochain. «La compagnie low-cost installera une nouvelle base dans l’aéroport, fraîchement agrandi, de Fès», dévoile le responsable gouvernemental. En termes de promotion, le budget ONMT établi pour 2013 est fixé à 550 millions de DH, soit 33% de plus que 2011. Pour les années à venir, le ministre de tutelle veut investir 2 à 3% des recettes du secteur (60 milliards de DH) dans la promotion institutionnelle, «à l’image des standards internationaux». «Grâce à sa stabilité politique, le Maroc jouit d’une bonne image vis-à-vis des pays émetteurs. Cet atout doit être converti en acte d’achat», souligne Haddad. «Mais pas sans l’assainissement de l’environnement touristique et l’appui des professionnels et des conseils communaux». En fait, les touristes sont confrontés à plusieurs nuisances à l’accueil comme durant le séjour. Outre une charte de qualité avec l’ONDA, le ministre veut s’attaquer, entre autres, à l’organisation des transports desservant les aéroports, la qualification des guides, la formation professionnelle, et la labellisation des bazars.
Pour leur part, les hôteliers devront améliorer la qualité de leur produit au même titre que l’hygiène, les prestations et la gestion des compétences. «Les conseils communaux ne sont pas en reste, surtout concernant la propreté des villes et les panneaux signalétiques». De son côté, l’Etat continuera à miser sur le développement de nouvelles conceptions comme les Novotel (500 millions de DH). La diversification de l’offre est aussi de mise, comme pour le cas de «Marchica et Saïdia où le gouvernement reprend la main».  

Tourisme interne

 

Pour le tourisme interne, Lahcen Haddad étudie avec Mohamed Louafa, ministre de l’Education nationale, la possibilité d’établir deux zones de vacances au Maroc. «Ceci devrait contrecarrer les basses saisons et créer de l’activité en dehors des périodes habituelles». Idem, l’idée de Haddad réduirait le trafic automobile et les accidents. Le ministre penche également pour des chèques vacances. Encore, faudrait-il que cette idée soit adoptée par les chefs d’entreprise. En attendant, les hôtels doivent proposer des tarifs préférentiels et affichés pour les marocains. La naissance de TO nationaux pour développer le concept Kounouz Biladi est vivement sollicitée. 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc