×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Entreprises

    Catering: RAM retient Servair

    Par L'Economiste | Edition N°:3966 Le 12/02/2013 | Partager
    Le groupe français acquiert 40% d’Atlas Catering
    La société devient «Atlas Servair»
    40% de RAM Handling seront également cédés en 2013

    Abderrafia Zouiten, DG exécutif de RAM (à droite) et Michel Emeyriat PDG de Servair. Pour opérer la prise de participation dans le capital de Atlas Catering Airlines Services (ACAS), Servair a créé une filiale marocaine, SIA Maroc 

    Royal Air Maroc poursuit sa politique de recentrage sur son cœur de métier, conformément à son contrat programme 2011-2016 avec l’Etat. La compagnie aérienne vient de céder 40% de sa filiale ACAS (Atlas Catering Airlines Services) à Servair, bras catering de Air France-KLM et 3e caterer au niveau mondial. Une convention de partenariat stratégique a été signée hier à Casablanca à cet effet. Servair a été choisi au terme d’un processus de sélection qui a duré près de 9 mois. Quelque 7 grands opérateurs mondiaux du secteur étaient dans la course. «Nous avons choisi Servair car le groupe dispose d’une bonne connaissance du marché marocain. Il a également présenté la meilleure offre financière»,  explique Abderrafia Zouiten, directeur général exécutif de RAM. «Ce partenariat permettra à RAM de réduire son prix de revient et d’améliorer la qualité de son offre. Il nous ouvrira également la possibilité d’un développement en Afrique», poursuit le numéro 2 de la compagnie. Servair étant implanté dans près de 14 pays africains. Le groupe français a créé une filiale marocaine, SIA Maroc, pour opérer la prise de participation dans le capital d’ACAS. «Nous avons entamé les négociations pour nous installer au Maroc il y a de cela quelques années. Le processus s’est accéléré grâce au président de RAM, Driss Benhima», précise Denis Hasdenteufel, directeur général adjoint international, DOM & Développement de Servair. «Grâce à ce partenariat nous venons de franchir une marche vitale dans le développement de Servair», souligne Michel Emeyriat, PDG du groupe.
    RAM reste majoritaire dans le conseil d’administration de ACAS qui portera désormais le nom d’Atlas Servair, avec 4 voix contre 3 pour Servair. La direction générale de la société sera assurée par Servair, tandis que la présidence du conseil d’administration et la direction financière reviendront à RAM. D’après la compagnie, ce partenariat n’entraînera aucun changement pour le personnel d’ACAS. «Il faut rappeler que ACAS a toujours été une société rentable. Elle emploie 750 personnes, dispose de 3 unités de restaurations à Casablanca, Marrakech et Agadir. Elle produit par ailleurs plus de 12 millions de repas par ans à l’intention d’une vingtaine de compagnies», tient à préciser Zouiten.  Avec ce nouveau partenariat, RAM finalise l’externalisation de l’ensemble de ses métiers stratégiques (maintenance, hôtellerie, formation des pilotes de ligne, …). Il ne reste plus que les dernières retouches à l’externalisation du handling. Après la création de RAM Handling en décembre dernier, quelque 40% du capital de la société devront être cédés courant 2013. 


    Ahlam NAZIH

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc