×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Un nouveau siège pour le CRI Oujda/Nador

    Par L'Economiste | Edition N°:3957 Le 30/01/2013 | Partager
    Une cellule comprenant la CCIS et la CGEM pour harmoniser les actions
    8 milliards de DH investis dans la région en 2012


    UN nouveau siège pour le CRI à Oujda. Un pas important pour une région qui cherche à peaufiner son attractivité économique. Surtout que le CRI est appelé à assurer des services d’interface auprès des investisseurs pour faciliter les procédures et exposer les avantages. Inauguré récemment, le centre a pour perspective la redynamisation d’une activité qui a enregistré un fléchissement dans plusieurs secteurs productifs. Un tel objectif nécessite l’engagement de l’ensemble des acteurs impliqués dans le développement économique. Et aussi la création de synergies afin d’harmoniser les projets qui peuvent assurer une valeur ajoutée.

    Un plan d’action pour accompagner les PME et PMI

    a été initié dans la perspective d’établir l’équilibre

    convoité entre les provinces constituant l’Oriental

    Pour atteindre cet objectif, une cellule de réflexion commune a été créée. Elle regroupe des représentants d’investisseurs, les cadres de la Chambre du commerce et de l’industrie, la CGEM/Oriental et le CRI. Sa première réunion a été présidée par Mohammed Mhidia, wali de l’Oriental et gouverneur de la préfecture Oujda-Angad, qui a mis en exergue l’importance d’un travail collégial afin d’insuffler une réelle dynamique de développement. Il a par ailleurs expliqué qu’il est temps de faire une évaluation du secteur industriel dans la région afin de recadrer les projets d’avenir dans la perspective d’une croissance efficiente. De son côté, Tahar Saïdi, directeur par intérim du CRI, a expliqué que 256 projets d’investissement ont été instruits en 2012 engendrant un investissement de près de 8 milliards de DH injectés dans l’économie régionale. Aussi, 171 entreprises ont été créées couvrant les activités du BTP, le tourisme, les énergies et les mines, le commerce, l’industrie de transformation. Des PME et PMI qui essayeront de conforter l’offre en emplois et rétabliront la confiance dans une région qui aspire à de meilleurs horizons de croissance. C’est le secteur du BTP qui l’emporte avec 35 % d’entreprises créées, suivi de celui du commerce avec 17%. En parallèle, un plan d’action pour accompagner les PME et PMI a été initié dans la perspective d’établir l’équilibre convoité entre les provinces constituant l’Oriental.  «L’investissement, au cœur des stratégies de développement économique et de création de richesses, nécessite la création de pôles complémentaires en mesure d’assumer le rôle de locomotive de développement», a ajouté Saïdi. Le nouveau siège du CRI de l’Oriental assure trois services: un département dédié à la création des entreprises, un deuxième réservé à l’investissement et un troisième espace managérial avec un service axé sur la promotion de l’investissement. Ce nouvel édifice a été construit sur une superficie de 2.695 m² dont 1.600 m² couverts pour un coût global de 4,8 millions de DH.

     

     

    De notre correspondant, Ali KHARROUBI 

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc