×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

TangerMed aussi pertubé

Par L'Economiste | Edition N°:3953 Le 22/01/2013 | Partager
Les conditions climatiques de ce week-end ont entraîné la fermeture temporaire du port
Celui de Sebta a pris le relais, difficilement

Le trafic a finalement pu reprendre dimanche dernier au port de TangerMed après un week-end mouvementé. En effet, les fortes averses et la pluie battante qui se sont abattues sur la région dans la nuit de vendredi à samedi ont entraîné la fermeture du port de transports de passagers jusqu’au dimanche à midi. Les forts vents et surtout la forte houle qui a régné sur la région ont en effet obligé la Capitainerie maritime du port à le fermer au trafic maritime par mesure de sécurité. Les vents ont atteint le niveau de force 8 (environ 80 km/h), ce qui a rendu la navigation extrêmement risquée. L’interruption de trafic a affecté aussi les ports de Tanger-ville et de Tarifa. La seule connexion qui est restée en service ce week-end a été celle reliant le port d’Algésiras à celui de Sebta. Mais lors de l’accostage samedi de l’un des ferries assurant cette liaison à Algésiras, le navire a percuté le quai mais sans trop de dégâts.
Les vents forts ont aussi obligé les quais à conteneurs du port de TangerMed I à arrêter leur activité. En effet, en cas de fort vent, l’activité est stoppée et même le transit au niveau de l’aire de stockage est interdite, et ce afin d’éviter tout incident en cas de chute de conteneurs.
A noter que les interruptions de trafic ne sont pas un phénomène isolé au Détroit. Elles interviennent deux à trois fois sur l’année. Le vent, surtout celui d’Est, le Charki comme l’appellent les habitants de la Région empêche toute navigation, même en été. Ce vent est habituel à Tanger où il s’installe pendant une ou deux semaines plusieurs fois par an. Exceptionnellement, il se déchaîne et perturbe grandement le trafic maritime et même l’activité de pêche. La forte houle a souvent été à l’origine de la rupture des amarres entraînant le blocage du trafic qui laisse par conséquent des milliers de voyageurs sur le carreau. C’était le cas en 2006 et en 2007. Ce fut aussi le cas en mars 2012, même si depuis l’entrée en service de TangerMed, ces scénarios ne sont plus aussi fréquents.
C’est que le trafic au niveau de ce port est moins sensible aux effets de la houle de par sa conception mais aussi de par la nature des bateaux qui y opèrent. C’est le cas notamment des porte-conteneurs qui du fait de leur poids plus élevé sont moins sensibles aux caprices météorologiques. Mais de manière générale, le trafic sur le Détroit reste très dépendant de l’état de la mer et il s’avère en effet difficile, sinon impossible, de maintenir un trafic minimum en cas de conditions météorologiques extrêmes. 

Le Détroit, une zone à risques

Le Détroit est l’une des voies les plus prisées pour transiter entre l’Espagne et le Maroc, il n’en reste pas moins un espace assez dangereux pour bateaux et personnes. La semaine dernière, 2 marins ont perdu la vie lors du chavirement de leur barque à quelques miles de la côte à cause du mauvais temps. Les incidents entre ferrys eux aussi ne manquent pas. C’était le cas en 2002 avec la collision entre deux bateaux de transport de passagers dans un accident dû à la brume matinale, très forte dans cette région quelle que soit la saison. 

 

De notre correspondant Ali ABJIOU

 

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc