×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprises

Resort Souani dans le giron de Kenzi Hôtels

Par L'Economiste | Edition N°:3952 Le 21/01/2013 | Partager
Le nouveau gestionnaire compte augmenter la saisonnalité de la station
Il veut faire appel à un tour-opérateur scandinave pour l’accompagner dans la gestion
Resort Souani, une station balnéaire de haute portée écologique

Abdellatif Kabbaj, PDG de Kenzi Hotels aux côtés de Anas Houir Alami, DG du groupe CDG et de Mohamed Ali Ghannam, DG de la CGI lors de la signature du contrat de gestion du Resort Souani Méditerranée

Nouvel élan pour le projet touristique « Souani Méditerranée » à Al Hoceima, l’un des piliers de la « Vision Al Hoceima 2015 »,. Après deux ans d’attente, la Compagnie générale immobilière (CGI), qui a réalisé le projet avec un budget global de 1,5 milliard de dirhams, a finalement trouvé l’opérateur qui développera le volet touristique. Il s’agit du groupe Kenzi Hôtels. Un contrat de gestion a été signé entre les nouveaux partenaires, jeudi dernier à Rabat, en présence de Anas Houir Alami, DG du groupe CDG.
L’accord conclu, pour une durée indéterminée, confie à Kenzi Hôtels l’administration ainsi que l’assistance technique dans la conception et l’exécution des composantes hôtelières et touristiques de cette station balnéaire. Il s’agit notamment du «village de vacances touristiques» (VCT) et de la «résidence immobilière de promotion touristique » (RIPT), deux projets qui ont nécessité un investissement de 600 millions de dirhams. S’agissant de la capacité litière du Resort, elle s’élève à 1.400 lits.
Concrètement, cette délégation de la gestion vise à réanimer la région d’Al Hoceima. Si la ville est dynamique l’été, elle offre un spectacle désolant le reste de l’année. Un constat que confirme Abdellatif Kabbaj, PDG de Kenzi Hotels. « La région disposait d’une saisonnalité entre cinq et sept mois auparavant. Aujourd’hui, celle-ci n’est plus que d’un mois et demi », déplore t-il. Mais, Mohamed Ali Ghannam, DG de la CGI, se veut plutôt optimiste. « La saisonnalité et la fréquentation devraient augmenter. Aujourd’hui, la desserte routière permet un accès direct à la région. L’accessibilité est assurée depuis la rocade méditerranéenne reliant Tanger à Oujda», se réjouit t-il. Et d’ajouter que « des vols aériens au départ de Fès et de Marrakech seront bientôt proposés par Ryanair».
A peine le contrat signé, le groupe hôtelier, a déjà des idées pour améliorer la fréquentation du Resort. Son PDG prévoit de faire appel à un tour-opérateur, probablement des pays scandinaves pour l’accompagner dans la gestion de cette station. «Celui-ci devra apporter ses propres avions. Ce qui permettra d’augmenter le nombre de touristes. D’autant plus que les packages que nous lui proposerons seront très compétitifs», explique Abdellatif Kabbaj. Selon lui, ce sont les touristes nordiques qui sont les plus visés. Mais la demande interne n’a pas été oubliée. Le PDG du groupe explique que dans le RIPT, des appartements seront proposés à des prix adaptés au pouvoir d’achat de la clientèle nationale.
Par ailleurs, la CGI attend du groupe Kenzi de faire du Resort Souani, une station balnéaire de haute portée écologique. « Le Resort est appelé à devenir une référence internationale en matière de tourisme durable et responsable», explique Mohamed Ali Ghannam. Selon lui, le nouveau produit devrait encore une fois attirer les touristes nordiques en quête d’un produit écologique. Mais concrètement, l’idée est également de répondre à l’un des reproches du comité de citoyens, constitué en 2009, pour faire barrage au projet. Celui-ci avait dénoncé des problèmes de non respect de l’environnement, particulièrement le site archéologique Al Mazamma. Il avait reproché à la CGI de transformer le Resort d’un projet touristique à un projet immobilier. 
Situé dans la commune rurale d’Ait Youssef Ou Ali (12 km au Nord Est d’Al Hoceima), la nouvelle zone d’aménagement touristique qui s’étend sur 79 hectares comprend, en plus du RIPT et du VCT, un centre d’animation et un hôtel de quatre étoiles déjà construit. « La gestion de cet hôtel sera confiée à la chaîne Atlas Hospitality dès cet été, selon Mohamed Ali Ghannam.

Fiche technique

Créé en 1988, le groupe Kenzi Hôtels a noué des partenariats avec de grands tours opérateurs internationaux, notamment Thomas Cook et Jet Tour France. Il compte parmi ses investisseurs la société libyenne d’investissements extérieurs Lafico et la société saoudienne Hamad Salah Al Soghyer pour l’investissement. Kenzi Hôtels assure la gestion de 9 hôtels avec une capacité litière totale de 4.474 lits (2.337 chambres) et emploie 2.256 personnes.

Hajar BENEZHA

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc