×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Politique Internationale

Syrie: Assad change de tactique?

Par L'Economiste | Edition N°:3943 Le 07/01/2013 | Partager

Pour la première fois en sept mois, le président Assad a prononcé hier un discours pour le moins ouvert sur les développements et l’avancée de la situation en Syrie. Une prise de parole où le président syrien promet un programme porteur d’espoir et de solutions pour le pays, mais pas sans conditions.
Dans un discours, le chef d’Etat a ainsi appelé à un dialogue national, affirmant entre autres ne pas avoir encore trouvé de partenaire étant donné que l’opposition se borne selon lui depuis deux ans à revendiquer son départ de manière catégorique et à refuser toutes formes de négociation si ce dernier continue à gouverner le pays. Il a également affirmé que le confit syrien, qui a déjà entraîné la mort de plus de 60.000 citoyens, opposait «la patrie et ses ennemis» et non pas le «pouvoir et l’opposition».
Bachar al-Assad propose ainsi un nouveau programme qui pourrait permettre de stopper le conflit syrien. Celui-ci comprendrait tout d’abord la tenue d’une conférence de dialogue national auquel participeront toutes les parties concernées, mais pas seulement. Le plan pourrait inclure également la constitution d’un nouveau gouvernement et d’une amnistie. «La transition doit se faire selon les termes de la Constitution», a-t-il ainsi souligné.
Néanmoins, le dialogue en question ne s’ouvrira que sous réserve de plusieurs conditions. En effet, les pays impliqués dans le conflit devront cesser tout financement des forces rebelles qui devront à leur tour cesser immédiatement selon lui leurs «opérations terroristes». «Nos forces cesseront ensuite immédiatement les opérations militaires tout en conservant le droit de répliquer», a-t-il affirmé.
Bachar al-Assad s’exprime peu en public. Son dernier discours a été prononcé le 3 juin dernier devant le Parlement. Il s’est également exprimé à deux reprises au cours d’entretiens avec le quotidien turc Cumhuriyet et la télévision Russe Russia Today. Des interventions où le président syrien s’obstine à combattre avec détermination un complot mené selon lui par l’étranger.


K. A.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc