×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Société

Solidarité: Ouzzine mise sur les jeunes

Par L'Economiste | Edition N°:3943 Le 07/01/2013 | Partager
Lancement d’un programme de volontariat pour les jeunes
Création d’une cellule de gestion de l’action bénévole
Le Maroc touché par l’individualisme, selon Abdellah Baha

Les jeunes désirant adhérer au programme seront sélectionnés en fonction de leurs motivations. Ils devront également être en mesure de fixer des objectifs clairs, de les respecter et de relever les défis

Les avis sont unanimes: le volontariat, source de solidarité, est une richesse ancestrale au Maroc. Cependant, l’initiative a besoin d’être institutionnalisée. Pour ce faire, le ministère de la Jeunesse et des Sports a concocté un programme national de «Volontariat et éducation civique chez les jeunes» dont le coup d’envoi a été donné vendredi dernier à Rabat. La cible? Essentiellement les jeunes de plus de 18ans qui représentent 30% de la population. Ils sont ainsi appelés à appréhender le monde et la société sous un angle différent. En effet, l’objectif de ce programme, érigé au rang de priorité, est «d’enraciner les valeurs de cohésion sociale entre les citoyens et ce par la mobilisation des jeunes», selon Mohamed Ouzzine, ministre de la Jeunesse et des Sports. En s’engageant, «les jeunes participeront à des activités de solidarité au niveau local, régional et national», a-t-il souligné, en ajoutant que cette initiative ne fera que renforcer leur citoyenneté. Ces activités couvriront différents domaines: culture, santé, environnement, travaux publics…
Concrètement, l’idée est également d’ajuster l’action bénévole aux exigences de l’heure. «L’individualisme et les conflits de génération tendent à croître dans notre pays. Et c’est ce programme qui nous permettra d’y faire face», a souligné Abdellah Baha, ministre d’Etat qui estime que de tels comportements sont «importés» de la culture occidentale. Cependant, côté chiffres, le département reste très discret sur ses dépenses. Le programme d’Ouzzine est plutôt centré sur le volet organisationnel. Ainsi, deux étapes sont envisagées. La première prévoit la sélection des jeunes volontaires selon des critères basés essentiellement sur la motivation. Des encadrants appartenant à la société civile seront également désignés. Parallèlement, le département de la Jeunesse envisage la création d’une cellule centrale d’accompagnement et de gestion de l’action bénévole. Cet accompagnement se fera aussi à travers l’octroi de bourses leur permettant de mener les actions nécessaires. La cellule aura également pour mission d’assurer la coordination des activités avec les associations œuvrant dans le domaine du bénévolat et du volontariat. Dans la même lancée, 76 réseaux seront créés au niveau des délégations du ministère. L’idée est d’étendre le plus possible l’initiative. De même, des espaces de services communautaires et de volontariats seront mis en place au sein des centres de jeunes. Ces espaces serviront à la mobilisation des adhérents.
La 2e étape consiste dans la programmation d’ateliers hebdomadaires à l’échelle locale, conformément à un planning à envergure nationale. Le calendrier sera établi en collaboration avec les associations du volontariat.


H. B.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonn[email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc