×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Régions

Agadir mise sur le tourisme national

Par L'Economiste | Edition N°:3940 Le 02/01/2013 | Partager
Campagne d’affichage et spots radio pour doper ce marché
Les retombées se font attendre
Les hôtels front de mer sont ceux qui font le plein grâce à leur propre promo

Depuis l’ouverture de l’autoroute Marrakech-Agadir, ce sont surtout les touristes nationaux qui dopent le taux d’occupation des établissements hôteliers, en fin de semaine particulièrement

LES professionnels du tourisme à Agadir  tentent par tous les moyens de doper l’activité de la station balnéaire. Le Conseil régional du tourisme vient de lancer une campagne de communication sur le marché national pour drainer cette clientèle en période de vacances de fin d’année et de congés scolaires. Une opération menée dans le cadre du plan d’action initié en partenariat avec l’Office national marocain du tourisme. Ainsi, une campagne d’affichage est mise en œuvre actuellement sur Casablanca, Rabat et Marrakech.
Au programme également une centaine de spots radio. Le tout se poursuivra jusqu’au 31 décembre. Pour atteindre les objectifs escomptés en cette saison, l’opération aurait pu être lancée beaucoup plus tôt mais, selon un institutionnel, les hôteliers ont tardé à donner leurs tarifs pour la période.
De l’avis de certains hôteliers, pour l’heure, l’opération n’a pas encore eu de retombées. Les établissements qui font le plein en cette fin d’année sont encore une fois ceux qui sont en front de mer et c’est grâce, en grande partie, à des réservations antérieures à l’opération de communication. La démarche reste importante toutefois pour faire connaître un peu plus le produit Agadir auprès de la clientèle nationale. Ce marché émetteur est désormais crucial pour la station balnéaire surtout en cette période de crise internationale. Il est aujourd’hui le premier pourvoyeur de touristes dans la ville. En termes de parts de marché, il contribue à plus de 32% au niveau des arrivées et 17,38% au niveau des nuitées réalisées dans la destination touristique. Depuis l’ouverture de l’autoroute Marrakech-Agadir, c’est surtout les touristes nationaux qui dopent le taux d’occupation des établissements hôteliers, en fin de semaine particulièrement. Reste que pour maintenir cette tendance, assurer un taux de retour et les faire venir plus nombreux, il est important que la station balnéaire offre plus de niches d’animations adaptées aux touristes nationaux.
En dehors de la plage, Agadir a très peu d’animation orientée vers la clientèle famille marocaine. La station Biladi d’Imi Ouaddar au nord d’Agadir, qui devrait être opérationnelle dès 2013, laisse présager de nouveaux flux de touristes nationaux. Pour rappel, ce projet dédié notamment à la clientèle nationale offrira à terme 5.000 lits. Reste plus qu’à communiquer encore et encore.
De notre correspondante,
Malika ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc