×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Commission des investissements
Le tourisme rafle 8,27 milliards de DH

Par L'Economiste | Edition N°:3940 Le 02/01/2013 | Partager
Sept conventions approuvées généreront 2.800 emplois
Bilan 2012: 46 milliards de Dh et 10.000 emplois

A fin septembre 2012, les flux nets des investissements directs étrangers (IDE) s’est établi à 17,8 milliards de DH contre 15,3 milliards au cours de la même période de 2011

C’est sur une note plutôt optimiste que le secteur touristique a bouclé l’année 2012. La Commission interministérielle des investissements, réunie vendredi 28 décembre à Rabat,  a validé sept conventions d’investissement pour un montant de 8,27 milliards de dirhams. De quoi apporter une bouffée d’oxygène à ce secteur qui table sur des investissements de 20 à 30 milliards de dirhams par an nécessaires à la réalisation des objectifs de la vision 2020.
En 2012, le tourisme a drainé 14 milliards de dirhams d’investissements. Ce qui représente 90% des objectifs fixés par la tutelle. Ces sept conventions vont générer 2.800 emplois stables et directs. Ils permettront aussi un accroissement additionnel de la capacité d’hébergement de 6.000 lits dont 3.500 lits touristiques. Selon la Fédération nationale du tourisme, le Maroc compte actuellement 190.000 lits et vise 340.000 lits à l’horizon 2020.
Ces investissements sont répartis entre le Grand Casablanca, Chaouia-Ourdigha, Marrakech-Tensift-Al Haouz et le Gharb-Chrarda-Beni Hssen. Ils sont marqués par la prépondérance du capital national à hauteur de 64%. Le reste provient de fonds d’investissement américains (25%), 3% saoudiens (un investissement du Prince saoudien Al Walid Ibn Talal) et 8% de l’île Maurice. 
Au total, la Commission interministérielle des investissements a approuvé 63 projets de conventions d’investissements et de conventions cadres durant 2012. Les montants en jeu s’élèvent à 46 milliards de dirhams et devront créer près de 10.000 emplois.
A fin septembre 2012, les flux nets des investissements directs étrangers (IDE) se sont établis à 17,8 milliards de DH contre 15,3 milliards au cours de la même période de 2011.  Ce qui représente une augmentation de 16%, confirmant ainsi la reprise dans un contexte marqué par la crise internationale.
Les statistiques disponibles sur les IDE relèvent que le retour des flux s’est accompagné du renforcement de la dynamique de  diversification sectorielle. Sur les six premiers mois de l’année, l’industrie s’est hissée au second rang après l’immobilier : avec 800 millions de dirhams, elle a effectué un bond de 35%.
Les investissements dans l’agroalimentaire s’accroissent également: 1,35 milliard de dirhams à fin juin contre 110 millions de dirhams au cours de la même période que l’année dernière. Un trend haussier est aussi constaté dans le traitement des métaux, le raffinage, l’industrie automobile, l’informatique, les médicaments ainsi que les composants électriques et électroniques.
Autre tendance, le retour des capitaux arabes: ils représentent  36% des IDE à fin juin dernier. Les Emirats Arabes Unis occupent le deuxième rang après la France. Ils sont suivis par les Etats-Unis qui sont à plus de un milliard de dirhams d’investissements dans le pays.
K. M.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc