×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Régions

Marrakech Grand Prix décroche son visa de 3 ans

Par L'Economiste | Edition N°:3939 Le 28/12/2012 | Partager
Le Tourisme, la Jeunesse et les sports et l’Intérieur s’impliquent
La prochaine course aura lieu du 5 au 7 avril
Plateforme pour une expo internationale dès 2013

L’édition 2012 du Marrakech grand prix avait remporté un grand succès. Cette étape, la seule en Afrique, inscrite dans le calendrier du championnat du monde des voitures de tourisme est désormais soutenue par plusieurs ministères

D’abord une date. Marrakech Grand Prix vient d’être confirmé dans le Calendrier du championnat du monde des voitures de tourisme (WTCC) et la course est prévue pour 5-7 avril 2013 avec l’ouverture de la saison touristique. Deuxième bonne nouvelle, cet évènement s’installe pour trois ans encore. Une convention vient d’être signée entre Marrakech Grand Prix, le ministre de la Jeunesse et des Sports, le ministre du Tourisme, le ministre de l'Intérieur, et le DG de l'Office du Tourisme. Elle permet ainsi une pérennisation de l’événement, le seul Grand Prix en Afrique et de continuer de développer le sport de haut niveau. Cette course automobile introduite au Maroc en 2009 est un projet porté par Aly Horma et le groupe Ménara Prefa qui ont construit un grand circuit urbain baptisé aujourd’hui, circuit My Hassan. Ces travaux de fond réalisés en 2008 avaient coûté près de 160 millions de DH. Et chaque année, 4,5 km de circuit sont entrepris. Ils constituent la distance de roulement nécessaire à la tenue du Grand Prix, aux normes de la WTCC. Aujourd’hui l’infrastructure, notamment le paddock peut être utilisé pour d’autres évènements. Et pour garantir un fonctionnement régulier tout au long de l’année, le promoteur du projet compte l’exploiter en tant que parc d'expo internationale à partir de 2013. Une convention avec la Commune et la Wilaya est en cours de finalisation.
En 2012, l’étape marrakchie de la WTCC qui avait opéré son retour au Maroc après 1 an d’absence avait remporté un franc succès. Les spectateurs sont venus nombreux assister aux courses ou encore flâner dans le village commercial installé à coté des tribunes. Marrakech affichait d’ailleurs presque complet durant tout le week-end. En effet, outre l’impact médiatique de l’évènement diffusé sur 75 chaînes, l’impact économique est injecté directement dans la ville et la région. Il est estimé à 220 millions de dirhams en dépenses aériennes, hôtelières, et quotidiennes pendant une semaine de courses émises par les écuries, les médias, la FIA et autres instances internationales, partenaires du Championnat mondial.

 

B. B.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc