×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Conseil de coopération du Golfe
Le rapprochement avec le Maroc imminent

Par L'Economiste | Edition N°:3939 Le 28/12/2012 | Partager
Un plan d’action 2012-2017 adopté
L’AMDI ouvre un bureau à Abou Dhabi

Le rapprochement stratégique entre les six pays du Conseil de coopération du Golfe (CCG), le Maroc et la Jordanie commence à se concrétiser. Le CCG a récemment adopté «un plan de coopération» avec les deux nouveaux pays partenaires, avec un plan d’action 2012-2017. Les secteurs, objets de cette collaboration, ont également été définis. Il s’agit en fait de secteurs très divers, tels que le tourisme, l’agroalimentaire, le transport, les IT, les énergies renouvelables, le sport et l’enseignement. Avec le Maroc, une commission mixte formée des responsables des affaires étrangères des deux parties, ainsi que du secrétariat général du Conseil a été formée. Son rôle consiste à assurer le suivi des différents volets de coopération. Des groupes de travail spécialisés par secteur ont également été programmés. Le CCG a, en outre, décidé d’accélérer le rythme des rencontres en vue de définir au plus vite les budgets qui seront alloués aux différents projets. Une bonne nouvelle donc pour le Maroc qui lorgne sur la région depuis déjà un bon bout de temps. Les marchés du Golfe regorgent en effet d’opportunités, et surtout de financements. «Les pays du Golfe sont surtout des investisseurs financiers qui cherchent à prendre des participations dans des projets prometteurs et dans des secteurs en forte croissance», relève Adil Chikhi, directeur de développement de l’Agence marocaine de développement des investissements (AMDI). C’est d’ailleurs la raison pour laquelle la majorité des investissements du Golfe au Maroc sont orientés ces dernières années vers le tourisme, l’hôtellerie et l’immobilier. «Il nous appartient de les orienter vers d’autres secteurs porteurs», insiste Chikhi. Des secteurs à fort potentiel tels que l’agroalimentaire, l’automobile ou encore les nouvelles technologies, où le Maroc a développé un savoir-faire. Pour mieux appréhender ce marché, l’AMDI a ouvert, il y a quelques semaines, un bureau à Abou Dhabi. Les attentes des exportateurs et investisseurs marocains sont également importantes. Des opérateurs de l’industrie pharmaceutique, de l’agroalimentaire, et des IT espèrent conquérir ce marché de près de 46 millions d’habitants, jouissant de l’un des pouvoirs d’achat les plus importants au monde. Le PIB moyen par tête d’habitant des six pays que sont l’Arabie Saoudite, les Emirats Arabes Unis, le Koweit, le Qatar, le Sultanat d’Oman, et Bahrein est de 30.000 dollars.
Cependant, jusqu’à aujourd’hui, les échanges commerciaux du Maroc restent faibles avec ces pays. En 2011, le Royaume n’a exporté qu’à hauteur de 15 millions de DH au Bahreïn, 3,5 millions de DH au Sultanat d’Oman et 66,7 millions de DH au Qatar.

Marché difficile

Il est vrai que les pays du CCG, avec leurs 1.300 milliards de dollars de PIB qui résiste à la crise, suscitent les convoitises. Mais ce n’est pas pour autant qu’ils sont faciles d’accès. Il s’agit d’abord de marchés hyper concurrentiels et exigeants. Seuls les produits et services hautement concurrentiels peuvent y accéder. Ce sont aussi des marchés anglophones qui appréhendent le business d’une façon très différente de celle du Maroc. Leur réglementation est par ailleurs assez particulière. Les investisseurs doivent par exemple nouer des partenariats locaux avant de s’installer dans la région. Autre barrière de taille: à aujourd’hui, il n’existe que très peu de dessertes aériennes et maritimes directes sur ces pays.

Ahlam NAZIH

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc