×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 203.440 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 254.995 articles (chiffres relevés le 29/5 sur google analytics)
Analyse

Patrimoine préhistorique
Un parc pilote en 2016

Par L'Economiste | Edition N°:3885 Le 10/10/2012 | Partager
Il sera situé dans le site de Sidi Abderrahmane à Casablanca
Un projet du ministère de la Culture et de Casa-Aménagement
Le cahier des charges soumis à la validation demain

Une zone à fort potentiel archéologique a été délimitée dans le site de Sidi Abderrahmane (carrières Schneider) à Casablanca. Sur ce terrain de 5 ha sera aménagé un parc paléontologique dédié à la préhistoire. A la fois pédagogique et ludique, il abritera un parcours extérieur sur l’ensemble du site à travers des zones d'attractions naturelles et artificielles, un centre d’interprétation, des animations, des kiosques, des cafés, des restaurants et un parking

C’est une première en matière d’archéologie. Le ministère de la Culture et la société Casa-Aménagement(1) s’apprêtent à lancer un projet pilote de création d’un parc paléontologique à rayonnement international. Dédié à la préhistoire, il sera situé dans le site de Sidi Abderrahmane (carrière Schneider) à Casablanca et aménagé sur un terrain d’environ 5 ha.
La réalisation de ce parc archéologique rentre dans le cadre du projet d’aménagement de «Sindibad». «Outre la création d’un parc d’attractions de nouvelle génération de 32 ha et l’aménagement d’une zone résidentielle, la convention d’aménagement intégré de la zone de Sindibad prévoit de délimiter, sur le site de Sidi Abderrahmane, une zone à potentiel archéologique et de la mettre en valeur», est-il indiqué auprès de Casa-Aménagement, maître d’ouvrage du projet. Un protocole d’accord a été signé, le 24 juillet dernier, entre le ministère de la Culture, Casa-Aménagement et la wilaya de la région du Grand Casablanca, fixant les objectifs, les modalités de financement du projet et les engagements de chaque partie. Une réunion de cadrage est prévue, demain 11 octobre, avec les représentants du département de Mohamed Amine Sbihi. A l’ordre du jour, figurent la constitution du comité de suivi du projet (représentant la wilaya, la préfecture des arrondissements de Casa-Anfa, le conseil de la ville et l’agence urbaine) et la validation du cahier des charges relatif à la réalisation des études d’exécution liées à la création du parc de préhistoire de Sidi Abderrahmane. Un appel d’offres devrait être lancé incessamment. «Le soumissionnaire fait le point sur l’état de la recherche archéologique portant sur le site», lit-on dans le projet du cahier des charges. «Il proposera une vision muséologique du parc sur le thème de la préhistoire (les grandes étapes de l'hominisation, la vie quotidienne des hommes préhistoriques, l'évolution des climats et des paysages, etc.) du site de Sidi Abderrahmane et éventuellement de la région du Grand Casablanca et du Maroc». Parmi ses missions aussi, figure la mise en place d’une équipe pluridisciplinaire composée d’au moins cinq experts principaux: un muséologue, un architecte, un paysagiste, un archéologue-paléontologue et un muséographe-scénographe.
Le maître d’ouvrage prévoit de lancer les travaux d’aménagement en décembre 2014, mais sous réserve du transfert des bidonvilles limitrophes au site. Selon Casa-Aménagement, ce sont 721 baraques à détruire dans le cadre de ce projet. Le relogement d’une bonne partie des bidonvillois sera assuré par Idmaj Sakan et Alliances Développement Immobilier. Le chantier devrait durer deux ans pour une mise en service fin 2016. Les enjeux du projet sont importants et sa concrétisation devrait permettre à Casablanca de posséder une infrastructure culturelle de qualité, représentant une icône identitaire de la ville et un attrait pour les visiteurs et les touristes. Le parc archéologique se propose d’assurer, de façon permanente, la protection du site contre la poussée immobilière et de favoriser la recherche et les fouilles en cours ou celles prévues. «Ce que nous voulons aussi à travers ce projet, c'est partager les connaissances en matière d’archéologie avec le grand public et de le sensibiliser à l’importance de ce patrimoine national reconnu à l’échelle mondiale», souligne un responsable de Casa-Aménagement.
À la fois pédagogique et ludique, le parc de préhistoire de Sidi Abderrahmane est fondé sur un équilibre optimal entre le savoir et le loisir. Il abritera un parcours extérieur sur l’ensemble du site à travers des zones d'attractions naturelles (comme les grottes mises en évidence par les fouilles) et autres artificielles créées pour illustrer les thématiques de la préhistoire. Le futur parc sera doté d’un centre d’accueil des visiteurs qui jouera le rôle d’un centre d’interprétation dédiée à la préhistoire utilisant des ressources muséographiques modernes et novatrices. Des animations, des kiosques, des cafés et des restaurants sont aussi prévus. Le site sera équipé de toutes les composantes fonctionnelles indispensables, à savoir une clôture,  un accès, des signalisations, un parking, etc.

Sindibad finance…

Le financement du projet du parc de Préhistoire de Casablanca (études et travaux) est assuré par les investisseurs de «Sindibad». D'après la convention d’aménagement de cette zone, le groupement sélectionné «Somed et Alliances Développement Immobilier» est tenu de verser, via sa société de projet, la somme de 40 millions de DH à la société Casa-Aménagement, et sans contrepartie spécifique, pour le financement de la mise en valeur du site archéologique de Sidi Abderrahmane. Aujourd’hui, 20 millions de DH sont déjà débloqués. Outre la mission d’assistance et de suivi du projet, Casa-Aménagement assure, pour le compte des pouvoirs publics, la gestion de la somme globale.

Bouchra SABIB

(1) Casa-Aménagement est une SA créée en 2009, dont les actionnaires sont le Conseil de la ville de Casablanca, le Conseil régional, le Conseil préfectoral, le Holding Al Omrane et la Banque Populaire. Elle a pour mission principale de piloter ou de réaliser les grands projets de développement de la région du Grand Casablanca

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc