×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Régions

Immobilier: Emaar réactive ses projets à Marrakech

Par L'Economiste | Edition N°:3768 Le 23/04/2012 | Partager
La compagnie rachète les parts d’Onapar pour Amelkis et livre 55 premières villas
Inauguration de la 1re partie du programme le 28 avril
Le projet de l’Oukaimeden passe à la trappe, un hôtel Armani à l’étude

La première partie du programme Amelkis est achevée avec 55 villas  dont les prix oscillent entre 4 et 7 millions de DH

Les investisseurs des pays du Golfe reprennent leurs projets à Marrakech. Après Gulf Finance House qui a reconduit sa convention avec l’Etat avec un nouveau calendrier, c’est au tour d’Emaar Morocco, la filiale marocaine d’Emaar Properties PJSC de réactiver ses projets. Elle a repris en main le projet de l’Amelkis Resorts ou elle était actionnaire à 50% avec Onapar, holding financière en charge des projets immobiliers de l’ONA. Les responsables d’Emaar Morocco taisent le montant de la transaction. Après avoir racheté la part de la holding marocaine, la filiale compte inaugurer la première partie du projet de l’Amelkis le 28 avril prochain. Il s’agit d’une cinquantaine de villas terminées et prêtes à livraison et  dont les prix oscillent entre 4 et 7 millions de DH. Situé en plein cœur de la palmeraie de Marrakech, Amelkis Resorts est un projet s’étendant sur une superficie de plus de 300 hectares et bordant le golf 36 trous qui s’y trouve. Ce programme est décliné sur plusieurs phases. La deuxième comprend un établissement hôtelier sous l’enseigne Armani et qui est toujours à l’étude et des lots de terrains ainsi que des appartements. Les responsables de la compagnie sont confiants. «Il y a une reprise pour les ventes», précisent-ils. La compagnie vient de mener plusieurs road show au Maroc, en Europe et plus récemment à Dubaï et Abu Dhabi et aurait reçu un retour «très prometteur» au Maroc et en Europe, mais aussi au Moyen-Orient. «Ce qui témoigne de l’intérêt des investisseurs internationaux pour le marché immobilier marocain et plus particulièrement notre projet», indique Yves Delmar, directeur général exécutif d’Emaar Morocco. «J’espère que l’enthousiasme démontré pour Amelkis Resorts s’étendra à nos autres futurs projets au Maroc», poursuit-il. Car la compagnie est engagée sur plusieurs projets dans le Royaume. Certains sont en stand-by depuis la crise économique et financière de 2008. Pour d’autres projets, la filiale marocaine reste peu claire sur ses intentions. C’est le cas du projet de l’Oukaimeden. Annoncé en grande pompe, il y a plusieurs années, ce projet (11 milliards de DH) qui comprenait un golf, des hôtels et des résidences à l’Ouka est passé à la trappe. Pour Yves Delmar, il n’est pas d’actualité pour l’heure.

Badra BERRISSOULE

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc