×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Brèves internationales

    Brèves Internationales

    Par L'Economiste | Edition N°:3687 Le 28/12/2011 | Partager

    La Turquie victime de la crise

    La Turquie, avec ses 73 millions d’habitants, est un pays que l’on pourrait presque qualifier de modèle pour de nombreux pays européens. 17e économie mondiale, le pays enregistre l’un des plus importants taux de croissance au monde. Ainsi, le pays avait en 2001 un taux de croissance négatif de 9,5% tandis qu’en début 2011, ce dernier est passé à 9,6%. De plus, l’inflation a également été amoindrie, passant de 54,4% en 2001 à 9,48% aujourd’hui selon les statistiques officielles. Mais le pays pourrait pâtir des effets de la crise de la dette européenne. En effet, même si la Turquie ne fait pas encore partie de l’UE, leurs économies sont très interdépendantes. Le pays exporte en effet en majorité vers l’Europe et la crise de la dette grecque pourrait avoir des effets directs sur son économie. Ainsi, la croissance pourrait être divisée par deux en 2012 en raison de la crise. Par ailleurs, la Turquie enregistre déjà un important déficit des comptes courants. En effet, en novembre dernier, l’agence Fitch a revu à la baisse sa perspective de la note du pays, qui est alors passée de «positive» à «stable». Autre problème de taille, le chômage atteint encore un seuil des plus élevés et demeure pour le pays un défi majeur à relever. Pour faire face à ces menaces, la Turquie renouvelle les procédures d’adhésion à l’Union européenne, d’autant plus que la demande a attiré bon nombre d’investisseurs étrangers attirés par sa bonne santé et son fort potentiel économique.
    Mais la procédure, qui a été pour la première fois lancée en 2005, est pour le moment ralentie en raison du conflit avec Chypre et de l’opposition de plusieurs membres de l’UE, tels que la France notamment.
    K. A.

     

    • UE : Les tarifs hôteliers grimperont en 2011
    Les tarifs hôteliers des grandes villes européennes ont grimpé de 8% cette année par rapport à 2010, le prix d’une chambre double variant entre 105 et 136 euros par mois. Par ailleurs, la majorité des mois de 2011 ont enregistré des tarifs supérieurs à ceux de 2010. La Suisse affiche les plus hauts prix avec une moyenne de 216 euros par an. Elle est suivie par le Royaume-Uni et la France, proposant des tarifs fixés respectivement à 149 et 148 euros.

    • Le yuan s’internationalise
    La Chine et le Japon ont décidé d’utiliser le yuan comme monnaie au niveau de leurs échanges commerciaux. Une première pour la devise chinoise, qui pourrait s’imposer progressivement à l’international et concurrencer à long terme le dollar. Aussi, le Japon se dit prêt à soutenir le développement de cette monnaie. Tokyo a notamment acheté de la dette chinoise pour pouvoir diversifier ses réserves qui sont les plus importantes à l’échelle mondiale après celles de Pékin. Mais la monnaie n’est cependant pas convertible, ce qui l’empêche pour le moment de devenir une monnaie de réserve au même titre que l’euro ou le dollar.

     

    • Le peuple russe fait de l’ombre à Poutine

    Les manifestations qui se sont déroulées en Russie à l’encontre de Vladimir Poutine suite à des fraudes électorales menacent sérieusement sa campagne présidentielle. Son image d’homme politique et de candidat à la présidentielle de 2012 traverse une véritable crise de confiance qui pourrait lui être fatale. Mais son porte-parole, Dmitri Peskov, a annoncé que les manifestants, bien qu’en nombre important, demeurent néanmoins minoritaires.


    • Accident en Israël: Carla Bruni s’excuse
    La femme du président français vient d’adresser une lettre à la famille de Kate Zeitouni, la jeune israélienne tuée en septembre dernier par deux suspects français à Tel-Aviv. Bruni a assuré que les autorités françaises, épaulées par Israël, feraient leur possible pour mener l’enquête à terme. La victime avait été heurtée par un 4x4 dont les occupants avaient précipitamment regagné la France.

     

    • Israël: des ultra-orthodoxes prônent la ségrégation
    Des violences ont éclaté lundi après-midi entre des policiers israéliens et plusieurs centaines d’ultra-orthodoxes. L’objectif de la manifestation est la séparation stricte entre hommes et femmes. Un policier a été blessé par des jets de pierre et plusieurs manifestants ont également été interpellés.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc