×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Economie

    Renouvellement permis de conduire
    Guichets encombrés, procédures compliquées

    Par L'Economiste | Edition N°:3685 Le 26/12/2011 | Partager
    Une année de plus pour les permis délivrés avant 1980
    6 millions de titres papiers à remplacer d'ici 2015

    Le nouvel échéancier pour le remplacement des permis de conduire établis sur support papier contre les nouvelles cartes électroniques. Pour éviter l’encombrement au niveau des services chargés de cette opération à l’approche de l’expiration des délais impartis, les citoyens sont tenus de déposer leurs dossiers durant la période autorisée

    Bonne nouvelle. Les retardataires dont les permis de conduire ont été délivrés avant le 1er janvier 1980 auront jusqu’au 31 décembre 2012 pour les remplacer par les nouvelles cartes électroniques. Vu le nombre important des citoyens concernés et qui n’ont pas pu renouveler leur permis avant la fin d’année, un nouvel arrêté du ministre de l’Equipement et du Transport, modifiant celui de septembre 2010 (publié au BO n°6005 du 19 décembre 2011), est venu proroger ce délai pour une année supplémentaire. De même, ledit arrêté prévoit la prorogation jusqu’au 31 décembre 2013 du délai fixé pour le renouvellement des titres papiers délivrés entre le 1er janvier 1980 et le 31 décembre 1996. Le remplacement de tous les anciens titres, soit environ 6 millions de permis de conduire, sera clôturé le 30 septembre 2015, conformément aux dispositions de la loi n°52-05 portant code de la route.
    Un petit tour dans les services des mines de la métropole nous a permis de relever des constats contradictoires avec le principe de la démarche de dématérialisation. Les guichets sont souvent encombrés et les procédures encore compliquées. Le dossier à déposer, les pièces à fournir(1) et les frais à régler sont les mêmes que ceux demandés auparavant pour les titres papiers. Les citoyens concernés par le renouvellement devront ainsi repasser la visite médicale des yeux et verser 400 DH pour obtenir une carte à puce.
    Pour éviter les encombrements dans les bureaux des services des mines et faciliter le déroulement global du programme, la société Assiaqa Card, en charge du nouveau système de gestion des permis et cartes grises électroniques, s’était engagée à ouvrir 28 agences externes dédiées à cette opération à l’échelle nationale. A présent, ce sont trois agences seulement qui ont pu être créées. La première est située à Rabat au quartier Diour Jamaâ. Les deux autres se trouvent à Casablanca sur l’avenue des FAR et au quartier Aïn Chock. Le concessionnaire devrait encore déployer 26 autres points de proximité ainsi que des caravanes mobiles pour desservir toutes les régions du Royaume. Une prestation plus pratique est mise en place par le ministère de l’Equipement et le concessionnaire. Il s’agit du «renouvellement à domicile dédiée aux organismes». Ce service concerne les entreprises, les clubs et les associations et permet aux titulaires des anciens permis de recevoir les nouvelles cartes à puce directement dans leurs lieux de travail.

    Bouchra SABIB
    (1) La liste des pièces à fournir pour le renouvellement des permis de conduire est consultable sur le site du ministère de l’Equipement et du Transport (www.met.gov.ma)

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc