×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Europe

Crise de la dette
Un autre rendez-vous pour le 30 janvier

Par L'Economiste | Edition N°:3683 Le 22/12/2011 | Partager
Discipline budgétaire et emploi au menu
La BCE, elle, prête aux banques

Herman Van Rompuy, le président de l’UE, a convoqué pour le 30 janvier le prochain sommet des dirigeants européens. «Garantir la stabilité financière de la zone euro reste la grande priorité pour notre avenir», a-t-il indiqué

Trente janvier 2012. C’est la date fixée pour un autre sommet des dirigeants européens. Cette première réunion de l’année des chefs d’Etat et de gouvernement des vingt-sept pays de l’UE sera dominée, et sans surprise, par la crise de la dette et notamment un projet de pacte sur la discipline budgétaire. Une fois n’est pas coutume, elle sera consacrée aussi à l’emploi.
Une décision est non des moindres. Le président de l’UE, Herman Van Rompuy, a choisi de convoquer un sommet de tous les pays de l’UE et non de la seule zone euro comme le souhaitent la France et l’Allemagne.
L’idée est de ne pas creuser davantage le fossé avec la Grande-Bretagne. Celle-ci, rappelons-le, s’est isolée lors du dernier sommet des 8 et 9 décembre en refusant d’accepter une révision du traité de l’UE pour renforcer la discipline budgétaire de la zone euro.
Du coup, les pays de la zone euro ont décidé de concocter un accord intergouvernemental. Neuf des dix autres pays de l’UE devraient s’y rallier. Pas le Royaume-Uni. La signature de l’accord est prévue, elle, début mars.
Justement pourquoi autant de négociations autour de ce texte? Il s’agit d’abord «de durcir la discipline budgétaire commune en imposant dans les constitutions nationales des règles d’or sur le retour à l’équilibre budgétaire et en rendant les sanctions contre les Etats laxistes plus automatiques», est-il expliqué.
Autre avancée pour la zone euro. Elle concerne cette fois-ci les banques. En effet, la Banque centrale européenne (BCE) a alloué, mercredi 21 décembre, 489,19 milliards à 523 banques de la zone euro. Une opération qualifiée d’inédite de prêt à trois ans. C’est davantage que les 442,24 milliards d’euros que la BCE avait accordés lors de sa première opération en juin 2009.
La BCE les a largement encouragées à venir s’approvisionner à ses caisses. Elle a même élargi la catégorie des garanties qu’elle accepte en contrepartie de ses prêts pour permettre aux établissements les plus en difficulté d’en bénéficier. Il faut dire que la BCE était inquiète du mauvais fonctionnement du marché interbancaire. Ce qui pourrait se traduire par une restriction du crédit aux ménages et entreprises pénalisant ainsi la croissance.

Peut-on imaginer un fort rebond des actions européennes?

Plusieurs facteurs pourraient impliquer une remontée importante des cours boursiers, précise Patrick Artus, économiste chez Natixis, dans une récente note économique. Il énumère d’ailleurs quelques facteurs: les investisseurs vont arrêter de croire à une explosion de l’euro, le financement à long terme des banques va être rétabli et la profitabilité des entreprises est forte et d’autres grandes classes d’actifs (dettes publiques, liquidités) n’attirent plus les investisseurs.
Il faut cependant être conscient des autres risques dont l’attrait supérieur pour les actions américaines avec la croissance plus forte aux Etats-Unis. S’ajoutent également, selon l’économiste, l’effet de solvabilité 2 sur les portefeuilles des assureurs avec la pénalisation des actions ou encore le risque de réappréciation forte de l’euro si la crise des dettes publiques devient moins sévère.

F. Z. T.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc