×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprise Internationale

Le marché automobile européen au bord du gouffre

Par L'Economiste | Edition N°:3683 Le 22/12/2011 | Partager
PSA Peugeot Citroën a enregistré une chute de 8,2% de ses ventes en 2011
Les ventes de voitures pourraient descendre sous la barre des 13 millions
De sévères retombées sur l’année 2012

Mauvais temps pour le marché automobile sur le vieux continent. En effet, les ventes en Europe dégringolent à une vitesse vertigineuse. De nombreux constructeurs français sont notamment touchés. C’est le cas de PSA Peugeot Citroën, qui a enregistré une diminution de près de 8,2% de ses ventes au cours des onze premiers mois de l’année 2011. Sur la même période, les ventes auprès de son rival Renault ont chuté de 7,9%. Par ailleurs, selon Bernard Cambier, directeur commercial de Renault en France, les commandes se sont effondrées de près de 60% en France par rapport à l’année précédente sur le mois de décembre. Des chiffres pour le moins alarmants qui, selon des experts, rappellent l’importante crise qu’a connue le marché automobile en 2008, le seuil des commandes étant similaire au niveau des deux périodes. Un tel phénomène aura de multiples retombé sur l’année 2012. Tout d’abord, selon le cabinet Euler Hermes, une chute des ventes comprise entre 3 et 5% est prévue pour l’année prochaine. Ces dernières, qui atteignaient 16 millions de voitures vendues en 2007, pourraient basculer en dessous de la barre des 13 millions. Par ailleurs, le constructeur Renault anticipe, à lui seul, une baisse de près de 3% de ses ventes à compter de 2012, après un premier ralentissement de 2% cette année. Une situation difficile pour le leader français de l’automobile, dont près de 58% des ventes touchent le marché européen, qui a alors décidé de suspendre la commercialisation de cinq de ses modèles au Royaume-Uni et de réduire d’un tiers le nombre de ses concessionnaires en outre-manche.
Le marché français sera le premier touché. En effet, les ventes automobiles pourraient y chuter de près de 10% d’ici un an, même si l’année précédente avait connu des résultats pour le moins exceptionnels dus aux dernières primes à la casse qui ont attiré plus de clients qu’à l’accoutumée. Selon Cambier, les immatriculations pourraient dévisser d’environ 17% d’ici quelques mois.
Mais les autres marchés ne sont pas non plus épargnés. Ainsi, la Grande-Bretagne pourrait enregistrer une diminution de ses ventes de 3% d’ici 2012. A la même période, les ventes en Italie chuteront de près de 4%. A une échelle plus importante, les ventes globales pourraient dégringoler de 23% avant la fin de l’année prochaine, ce qui correspond à un total de 87.000 véhicules.

Karim AGOUMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc