×
  • L'Editorial
  • Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2020 Prix de L'Economiste 2019 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Brèves

    Brèves

    Par L'Economiste | Edition N°:3681 Le 20/12/2011 | Partager

    • Le syndicat de l’ONDA quitte la FDT
    Le syndicat des cadres et employés de l’Office national des aéroports (ONDA) vient de quitter la Fédération Démocratique du Travail (FDT), proche de l’USFP, pour intégrer la Confédération démocratique du Travail (CDT). Ce syndicat rejoint ainsi les contrôleurs aériens pour former un bureau uni affilié à de la CDT, au sein de l’ONDA.

    • RAM transporte gratuitement les étudiants africains

    A partir de la prochaine rentrée universitaire, RAM prendra en charge les billets d’avion des étudiants africains qui se rendront au Maroc pour passer les concours des grandes écoles. Le transport aérien offre déjà annuellement la gratuité des billets à 200 ou 300 étudiants marocains qui doivent se rendre en France pour passer les examens oraux des grandes écoles.

    • Conciergerie: Nouvelle franchise marocaine
    John Paul, leader de la conciergerie privée en France, vient de lancer une franchise au Maroc en partenariat avec Ynitials Corporation, groupe spécialisé dans le voyage de luxe et l’événementiel. Destinée aux particuliers comme aux entreprises, la nouvelle enseigne offre à ses clients un service personnalisé 24h/24 et 7j/7. Elle met à disposition de chaque client un concierge attitré qu’il s’agisse d’un besoin de baby-sitter en urgence ou d’une place de concert à la dernière minute.

     

    • Sciences Po Paris révolutionne son concours d’entrée
    Fini les bêtes à concours. Sciences Po Paris a, annoncé le 12 décembre, une profonde réforme de son dispositif de sélection en première année. Avancement du calendrier du concours d’entrée, admissibilité sur dossier, introduction d’un oral pour tous, suppression de l’épreuve de culture générale. Jusqu’à présent, pour intégrer la prestigieuse école, les bacheliers devaient passer le concours début juillet, les mieux classés étaient reçus à l’issue des épreuves, les autres devaient passer un oral d’admission. A partir de 2013, tous les bacheliers pourront être sélectionnés sur dossier et jugés admissibles. Ceux-là seront dispensés des épreuves écrites. Les autres passeront les épreuves de façon classique.
    Cette modification correspond au souci d’ouverture de l’IEP Paris, enclenchée avec la voie internationale, la procédure en double diplôme et celle des conventions d’éducations prioritaires (CEP) à destination des élèves des zones d’éducation prioritaires.

     

    • Casablanca: Action minibus au profit des étudiants malvoyants
    Dans le cadre de la lutte contre la malvoyance et l’encouragement à la scolarisation des étudiants déficients visuels, la présidence de l’Université Hassan II de Casablanca a organisé, le 5 décembre dernier, une cérémonie à l’occasion de l’Action Minibus initiée par les Lions Clubs Casa Unité et Casa Doyen. Et ce, avec le concours et l’aide de la Fondation Internationale LCIF qui a contribué au financement de l’acquisition de deux minibus par une subvention de 75.000 dollars, au profit de l’Association marocaine pour la réadaptation des déficients visuels (Amardev). Cette action a fait l’objet d’une convention de partenariat entre les Lions Clubs Casa Unité, Casa Doyen, l’Université Hassan II et l’Amardev et vise à faciliter la mobilité des étudiants non-voyants résidant en majorité dans les quartiers périphériques du Grand Casablanca.
    En effet, pour des raisons de transport, 90% des étudiants non-voyants ne peuvent poursuivre leurs études supérieures. Cette action a ainsi pour objectif d’aider à l’autonomie et l’intégration des non voyants dans la société.
    La cérémonie s’est déroulée en présence du président de l’Université Hassan II, Jaafar Naciri, du gouverneur des Lions du District 416 Maroc, Abdellah Squalli ainsi que des personnalités du monde diplomatique, universitaire et associatif.

    • Lutte contre la corruption: Grand-messe à Fès
    Le Réseau arabe pour le renforcement de l’intégrité et la lutte contre la corruption est en conclave à Fès. La 3e session de sa conférence annuelle, qui s’est ouverte hier, se poursuivra jusqu’au 21 décembre. Y participent des représentants de gouvernements, des secteurs privé et public, de bailleurs de fonds et d’experts de différents pays arabes. Initié en partenariat avec l’Instance centrale de prévention de la corruption et le programme des Nations unies pour le développement (PNUD), ce congrès a pour thème: «les mécanismes pour le renforcement de la participation collective dans la lutte contre la corruption et les perspectives de son développement dans les pays arabes».

    • Un réseau pour défendre l'école publique
    Save the children. Cet organisme, qui se préoccupe de l’avenir des enfants, a réussi à réunir de nombreux intervenants le week-end dernier, autour d’une conférence sur le thème: "Quelle stratégie de la société civile pour le développement de l'école publique?» Rencontre qui a abouti à la création d'un réseau national pour la défense de l'école publique. Composé d'environ 40 associations opérant dans le domaine de l'éducation, ce réseau national a pour vocation de responsabiliser la société civile et définir son rôle en tant que principal acteur dans la redynamisation de la vie scolaire ainsi que de contrôler les politiques publiques relatives au système éducatif. Il vise également à défendre l'école publique en tant que démarche d'intégration et moyen de rapprochement entre les acteurs associatifs et le dit système à travers l'ouverture des institutions d'éducation sur leur environnement.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc