×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Europe

    Automobiles
    Les ventes poursuivent leur plongeon en 2012

    Par L'Economiste | Edition N°:3677 Le 14/12/2011 | Partager
    Elles pourraient tomber à 13 millions d’unités en Europe
    Et de 2 millions d’unités en France

    2012 sera une année pleine d’interrogations pour les ventes automobiles, d’après une étude de PwC-Autofacts

    Comment vont se comporter les ventes automobiles en 2012? Après une baisse des ventes attendue pour 2011 de 1,9%, à 13,5 millions d’unités, PwC-Autofacts anticipe, dans une récente étude, une nouvelle baisse sur 2012 d’environ 4%, soit un volume légèrement inférieur à 13 millions d’unités. Ceci s’explique par les récentes révisions à la baisse des perspectives économiques des différents pays de l’UE.
    Les ventes devraient également baisser en France pour un volume de 2 millions d’unités en 2012. Il faut dire que les voitures particulières font de la résistance. Les nombreuses offres commerciales des constructeurs ne sont pas étrangères à ce soutien des ventes, selon les experts. En novembre dernier, les ventes annualisées corrigées des variations saisonnières, ont été supérieures à 2,2 millions d’unités.
    La perspective d’une nouvelle baisse du bonus écologique à partir de 2012 devrait encourager les ventes de voitures particulières pour le mois de décembre, et ainsi finir l’année avec une baisse inférieure à 3% par rapport à 2010. C’est moins que les -8% envisagés au premier trimestre 2011. «Au total, en France, les ventes devraient avoisiner les 2,19 millions de véhicules pour l’année 2011», selon Josselin Chabert, analyste pour PWC-Autofacts, institut d’analyse et de prévision du marché automobile de PWC.
    Les Français achètent moins de voitures? C’est le cas de le dire puisque les chiffres de l’Insee (Institut national de la statistique) montrent que le moral des ménages français est toujours affecté par la situation économique et sociale actuelle.
    Dans les autres pays d’Europe, le marché britannique connaît la même surprise que le français, enregistrant une baisse de 4,5% sur les onze premiers mois de l’année, moins importante que prévue. A l’inverse sur cette période, le marché italien continue de se contracter, enregistrant une nouvelle baisse de 9,2% en novembre à 123 579 unités et celui d’Espagne enregistre une nouvelle baisse de 6,4% à 60 395 unités.
    Selon PwC-Autofacts, la surprise vient de Pologne. Bien qu’étant l’un des pays de l’UE à connaître l’un des plus forts taux de croissance, il continue de voir ses ventes automobiles baisser. L’estimation des ventes pour novembre de ce dernier était une baisse de près de 20%, portant à -8,7% la baisse des ventes sur les onze premiers mois de l’année. L’une des raisons de cette baisse est la hausse des taux de certains crédits immobiliers de ménages polonais, indexés sur le franc suisse CHF.

    F. Z. T.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc