×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Politique Internationale

Présidentielles/France
La candidature de Villepin alarme l’UMP

Par L'Economiste | Edition N°:3676 Le 13/12/2011 | Partager
L’ancien Premier ministre mise sur les médias
Un programme gaulliste qui pourrait concurrencer Sarkozy

Etonnante surprise. Dominique de Villepin, ancien Premier ministre et ennemi juré de Nicolas Sarkozy, a annoncé sa candidature à l’Elysée pour 2012 sur la première chaîne télévisée de France.
Une nouvelle qui ne laisse pas de marbre l’UMP. En effet, la future campagne de Sarkozy s’avère plus difficile que prévu en raison du nombre important de candidats de poids, notamment de droite, qui ont déjà annoncé leur présence aux présidentielles. Le président français était en effet parvenu à écarter la menace Borloo, mais n’a pas pu éviter les candidatures de Boutin, de Morin, de Dupont-Aignan et maintenant de Villepin. Au total, ces quatre rivaux constituent près de 5% des voix. Selon les enquêtes actuelles, Villepin représenterait 1% des voix, un score quantitativement faible. Cependant, le politicien pourrait rapidement tirer son épingle du jeu par le biais d’une présence médiatique de grande envergure qui pourrait créer un effet d’écho dans sa campagne. Par ailleurs, son programme gaulliste des plus crédibles inquiète particulièrement les membres de l’UMP.
En effet, Villepin a annoncé sur TF1 ses motivations et ses ambitions en tant que futur candidat à la présidentielle. «Les Français souffrent et je ressens comme beaucoup de Français que la France est humiliée quand elle subit la loi des partis», a-t-il affirmé sur TF1 dimanche soir.
L’ancien Premier ministre confie tout d’abord être inquiet face au plan d’austérité qui bouscule la France depuis plusieurs mois et voudrait remédier à cette situation des plus alarmantes. Par ailleurs, Villepin justifie sa candidature en affirmant vouloir défendre une France humiliée, une France qui souffre mais également le droit à la liberté et à la vérité. Le politicien désire également rassembler tous les Français, qu’ils soient de gauche, du centre ou de droite, un argument très gaulliste.
Cependant, rien n’est encore gagné pour cet ancien homme de l’ombre âgé aujourd’hui de 58 ans. Villepin n’a tout d’abord pas atteint la totalité des 500 parrainages nécessaires. En effet, le politicien n’en a convaincu que quelques dizaines seulement pour le moment. Par ailleurs, le rival potentiel de Sarkozy ne dispose pas des moyens financiers nécessaires pour mener une campagne présidentielle et prévoit de lancer un appel aux dons si nécessaire. Autre frein de taille à sa victoire, le nombre d’adhérents et de sympathisants, mais également leur identité exacte ne sont pas fournis par son mouvement, République Solidaire, ce qui pourrait le décrédibiliser dans sa campagne.

Karim AGOUMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc