×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Culture

    Festival du film de Marrakech
    L’Etoile d’or est danoise

    Par L'Economiste | Edition N°:3675 Le 12/12/2011 | Partager
    «Les crimes de Snowtown» remporte deux prix
    Le Prix du court métrage à «L’arroseur» de Mohamed Aouad

    SAR le Prince Moulay Rachid a visité le plateau de Radio Atlantic. Il est ici en discussion avec notre consoeur Chourouk Gharib, la dame des après-midi de Radio Atlantic. Au centre, l’artiste Samira Belhaj

    Le rideau est tombé samedi dernier sur le Festival international du film de Marrakech. Durant 9 jours, des hommages ont été rendus à Forest Whitaker, Rochdy Zem, Mohamed Bastaoui, entre autres. Des master class et des leçons de cinéma de Terry Gillam, Jean Jacques Annaud ont enchanté les cinéphiles….
    La 11e édition a réussi tous ses paris. Côté films, cinq prix ont été décernés cette année. Le Grand prix a été remporté par «Out of Bounds» de Frederikke Aspöck. La réalisatrice danoise n’en est pas à son premier prix. Elle avait été primée à Cannes pour son court métrage Happy Now (Premier Prix de la Cinéfondation) puis avait ensuite obtenu le Grand Prix du court métrage du Festival du cinéma américain de Deauville. Son premier long métrage «Out Of Bounds», raconte l’histoire d’un couple de Danois, Stella et Oskar, venus rendre visite au père suédois de Stella sur une île déserte, Nathan. Oskar finira par devenir l’objet de provocation du père surtout qu’il se sent déstabilisé par la relation Nathan et Stella.
    Le Prix du jury est revenu cette année au film «Les crimes de Snowtown» de l’australien Justin Kerzel. Le film comporte des scènes insupportables et évoque des viols, des crimes, le chômage, des abus sexuels dans une banlieue où Jamie, le héros, est le témoin de ces actes perpétrés par le mentor qu’il admire, le plus dangereux qu’ait connu l’Australie: l’ami de sa mère. Daniel Henshall qui a interprété le rôle de ce tueur en série a décroché le Prix de la meilleure interprétation masculine cette année. Et c’est Joslyn Jensen qui a remporté le Prix d’interprétation féminine pour le film américain «Without» de Mark Jackson. Le jury du Festival du film de Marrakech a également récompensé le film «Seven Acts Of Mercy» pour la meilleure mise en scène. Réalisé par les frères italiens Gianluca et Massimiliano De Serio, ce film met en scène une adolescente dans un bidonville qui échafaude un plan pour sortir de l’illégalité. Pour mener à bien ce projet, elle s’appuie sur un vieil homme mystérieux et malade.
    Le palmarès reste un choix du jury, qui a été présidé par l’acteur et réalisateur Emir Kusturica. Pour les courts métrages, «L’Arroseur» de Mohamed Aouad a reçu le Prix Cinécoles, tandis que Bebope de Alaa Akaaboune a été gratifié d’une Mention spéciale. Et c’est Sigourney Weaver qui a présidé ce jury.
    Après l’Italie, l’Egypte, l’Espagne, l’Angleterre, la France, le Festival de Marrakech a rendu hommage au cinéma mexicain sans toutefois oublier ceux qui font le cinéma marocain. Le plateau d’artistes n’avait rien à envier aux grands évènements mondiaux du 7e art.

    Plus de succès pour les soirées

    Les soirées très courues du Festival ont remporté plus de succès que les films. Et pour cause, on pouvait y approcher les stars. C’est au Pacha qu’a eu lieu la clôture du Festival de Marrakech pour 1.000 invités. La veille, Renault, partenaire officiel du FIFM donnait sa soirée au Nouara Barrière pour 600 convives. Renault a par ailleurs fourni la flotte du Festival avec une escorte pour l’ensemble des acteurs et stars jusqu’au tapis rouge. Plusieurs autres établissements ont aussi surfé sur cette image de marque des peoples en organisant des afters un peu partout en ville.

    B. B.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc