×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Santé

Distinction pour la médecine marocaine

Par L'Economiste | Edition N°:3673 Le 08/12/2011 | Partager

Pr. Halima Benjelloun: «Un traitement précoce permet un soulagement du sujet. Une prise en charge thérapeutique ne peut être que nécessaire»

L’équipe du Pr. Halima Benjelloun, cardiologue au CHU Rabat et enseignante a conduit une recherche inédite sur le système nerveux autonome et l’hypertension artérielle. Les résultats cliniques de ce travail démontrent pour la première fois l’effet bénéfique de l’amlodipine de Cooper Pharma (antihypertenseur générique leader) sur les réflexes autonomiques cardiovasculaires. Entretien

- L’Economiste: Quel est l’intérêt de votre recherche clinique?
- Pr. Halima Benjelloun: Il s’agit d’une nouveauté dans la recherche clinique marocaine. Elle permet d’introduire une technique nouvelle d’appréciation d’une pathologie fréquente telle que l’hypertension artérielle (HTA), de déterminer le degré de sévérité par la mesure d’un nouveau facteur de risque qui est l’hyperactivité sympathique et de voir si le médicament antihypertenseur a un effet sur cette dernière.
Les résultats démontrent l’effet bénéfique de l’amlodipine sur les réflexes autonomiques cardiovasculaires.
Cette étude a démontré, chez les patients hypertendus traités par cette molécule, l’atténuation significative de l’hyperactivité sympathique du système nerveux autonome considérée comme facteur de risque de coronaropathies, d’AVC (accident vasculaire cérébral) et de cardiopathies ischémiques, et l’augmentation de la réponse vagale, connue pour être protectrice du système cardiovasculaire. Ainsi cette balance sympatho-vagale perturbée dans l’HTA est équilibrée par une médication brevetée grâce à l’aide de Cooper Pharma.
L’étude vient aussi consolider le développement du partenariat entre la recherche scientifique universitaire et l’industrie pharmaceutique dans notre pays.


- Qui a collaboré à ce travail?
- Il s’agit d’une découverte scientifique, fruit de la collaboration du service de cardiologie A du CHU Ibn Sina de Rabat, de la ligue cardiovasculaire, du laboratoire de physiologie de la faculté de médecine et de pharmacie de Rabat, de l’université Mohamed V
Souissi, de l’université Al Akhawayne et des laboratoires pharmaceutiques Cooper Pharma.

- Les résultats de votre étude peuvent-ils être généralisés à tous les patients?
- L’indication d’une classe thérapeutique se fait suivant un certain nombre de paramètres lesquels déterminent le type de traitement à prescrire.

- Quelle est la fréquence des maladies liées au système nerveux autonome et l’hypertension artérielle?
- Les maladies liées au système nerveux autonome sont nombreuses. Donner un chiffre reste difficile car cette technique n’est pas courante et peu de praticiens la pratiquent, car elle est longue à réaliser et son interprétation est délicate. Cette technique mérite d’être développée. Le pronostic dépend des résultats retrouvés.

- Quels sont les facteurs de risques connus à ce jour?

- Ils sont connus de tous: âge, sexe, sédentarité, obésité, facteur métabolique, diabète et dyslipédémie, tabac, type de l’individu, l’hérédité et enfin l’hyperactivité sympathique.

Propos recueillis par Fatim-Zahra TOHRY

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc