×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Culture

Festival du Film de Marrakech
Le triomphe de Bollywood

Par L'Economiste | Edition N°:3670 Le 05/12/2011 | Partager
L’acteur indien Shah Rukh Khan crée l’évènement à Jamaâ El Fna
Victoria Abril, Claude Lelouch, Saïd Taghmaoui,… les habitués
Et tout le gotha du cinéma marocain et égyptien

Ils sont venus par milliers acclamer la star incontestée de Bollywood, l’acteur Shah Rukh Khan. Et pour lui rendre hommage, ses fans ont dansé et chanté à l’indienne, certains s’étant même adressés à lui dans sa langue maternelle

Le rencontrer était un rêve pour plusieurs fans. Il a été réalisé vendredi 2 décembre. L’acteur indien Shah Rukh Khan a été la star incontestable à l’ouverture du Festival international du film de Marrakech (FIFM). On s’attendait à un raz-de-marée pour son arrivée au tapis rouge, mais pas à cet océan de monde devant le Palais des congrès, site officiel du festival. Mais, c’est à Jamaâ El Fna que des milliers d’admirateurs se sont donné rendez-vous pour saluer la légende vivante du cinéma de Bollywood. Ils l’ont accueilli en véritable star et à la marrakchie, en chantant les chansons de ses films qu’ils connaissaient par cœur, en lui parlant en indien. Shah Rukh Khan n’en revenait pas. «Je sais que le cinéma indien a une grande popularité dans plusieurs pays pourtant je suis surpris par cet accueil, dit-il. L’acteur n’a pas hésité, au grand dam des 4 gardes du corps qui l’accompagnaient, à aller saluer ses fans derrière les cordons de sécurité, qui tenaient tous à serrer sa main, l’embrasser des fois ou même juste la toucher. Shah Rukh Khan a présenté à la place Jamaâ El Fna son film «My name is Khan» qui retrace l’histoire d’un jeune autiste parti rencontrer le président des Etats-Unis pour lui dire que son nom est Khan et qu’il n’est pas terroriste. En route, il se remémore son passé. Si 2010 était une édition à la française, on se souviendra de 2011 comme une édition consacrée à Shah. La 11e édition du Festival du film de Marrakech qui se poursuit jusqu’au 10 décembre prochain a tenu à rendre un hommage exceptionnel à celui qu’on surnomme le King Khan. Un hommage assez spécial et un trophée remis par l’actrice marocaine Houda Rihani, transformée pour l’occasion en danseuse indienne. Autre grand nom du cinéma sous les feux de la rampe, le réalisateur français Jean Jacques Annaud à qui le festival a rendu un hommage samedi dernier. Annaud a présenté son tout dernier film tourné en Tunisie pendant la révolution du jasmin, «l’Or noir». Dimanche dernier, ce fut au tour de Roschdy Zem d’être à l’honneur. Son premier film est une reconstitution de la tristement célèbre affaire Omar Raddad «Omar m’a tuer» sorti à l’écran en 2011. Outre les stars auxquelles le festival rend hommage, les habitués du FIFM étaient également présents dont Gérard Darmon, Hélène de Fougerolles, Claude Lelouch, Victoria April ou encore Francoise Fabia. La présence de deux grands acteurs égyptiens, Khaled Saleh et Ahmed Sakka, était tout aussi appréciée par le public venu regarder les stars défiler au tapis rouge. On attend aussi l’arrivée d’autres paillettes au cours de la semaine comme l’Espagnole Paz Vega, Yousra, Ghada Abderhzik…
Côté film, 15 longs métrages sont en lice au festival dont le film marocain «L’amante du Rif» de Narjisse Nejjar qui a ouvert le bal de la compétition. C’est l’histoire d’une jeune fille, qui veut profiter de la vie. Mais un de ses frères travaille pour un gros dealer et Aya, l’héroïne, va en tomber amoureuse. Une histoire d’amour qui va l’entraîner dans une véritable descente aux enfers. Le film a été peu apprécié par une partie du public. D’autres avis sont mitigés. Tout en reconnaissant à la réalisatrice la technicité et les beaux paysages, les spectateurs s’interrogeaient tout de même sur l’utilité de certains passages qualifiés de «vulgaires». C’est au jury de décider. Il est présidé cette année par le grand Emir Kusturica, entouré de plusieurs acteurs et réalisateurs dont Jessica Chastain, Nicole Garcia, l’Iranienne Laila Hatami, ou encore Abdelkader Lagtaa, l’Indienne Maya Senna…

Soirées courues

Le groupe Alliances a sorti le grand jeu pour le 11e Festival du film de Marrakech. Exceptionnellement, la soirée d’ouverture du festival a dérogé à la règle et a été organisé par un des sponsors de l’édition. En l’occurrence, le groupe Alliances, acteur immobilier du 1er plan de la ville de Marrakech. Le groupe aménagé sur son site Al Maaden, un chapiteau de 5.000 m2, a tenu une soirée animée par des DJ femmes. Plus d’un millier de personnes ont répondu présent. La star incontestable Shah Rukh Khan aussi. Très décontracté, l'acteur s’est déchaîné sur la piste de danse. On y a vu aussi une sélection d’hommes d’affaires et acteurs économiques nationaux dont Saâd Benabdellah de Maroc Export, Hassan Bernoussi, Amine Benjelloun Touimi, directeur général de Poste Maroc… Samedi soir, la soirée officielle programmée au 2e jour du festival a réuni elle aussi une pléiade d’artistes. Présidée par le Prince My Rachid, la soirée tenue au Palais des congrès a sélectionné ses convives au volet.

Badra BERRISSOULE

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc