×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprise Internationale

Fraude à l’international
L’assurance et les télécoms, les plus touchés

Par L'Economiste | Edition N°:3670 Le 05/12/2011 | Partager
Une entreprise sur trois touchée par le problème
De nouveaux moyens de prévention apparaissent

Source: PwC
La fraude dans le monde prend de plus en plus d’ampleur. Près d’un tiers des entreprises sont touchées par ce phénomène à l’échelle internationale et plus de 50% en France

Selon une étude réalisée par le cabinet financier PwC, la fraude dans le monde prend de plus en plus d’ampleur, qu’il s’agisse de détournement d’actif, de fraude comptable, de corruption ou encore de criminalité. Pour y faire face, un large panel d’outils de prévention est de plus en plus utilisé à l’échelle internationale. Ainsi, une fraude sur deux est détectée par le biais de ces dispositifs, qui prennent la forme d’évaluation de risque de fraude, d’identification des transactions inhabituelles et d’audit interne. Objectif : dissuader les entreprises tentées d’avoir recours à la fraude, prévenir et identifier le plus rapidement possible tout type de dysfonctionnement mais également réduire le coût de la fraude. De nombreux pays, tels que la France, les Etats-Unis ou encore la Grande-Bretagne sont parmi les premiers à avoir recours au système, qui s’avère très efficace puisque les fraudes relevées y sont toutes en augmentation. Une avancée qui s’avère nécessaire dans le domaine, puisque la fraude au niveau mondial touche de plus en plus d’organismes.
En effet, un tiers des entreprises dans le monde sont touchées par le problème. En France, le fléau touche pas moins d’une entreprise sur deux, soit 17 points de plus qu’en 2009. Par ailleurs, tous les types d’entreprises sont victimes de ces anomalies, y compris les grandes dont 54% sont concernées soit 8 points supplémentaires par rapport à 2009. Mais le phénomène touche aussi les entreprises de petite taille, même si de nombreux cas de fraudes y échappent au contrôle. De plus, tous les domaines sont visés, à commencer par les télécommunications et les assurances. Le tourisme, le secteur public et l’hôtellerie ne sont pas non plus épargnés.
Outre le nombre considérable d’entreprises touchées, la détection de fraude bute également sur la cybercriminalité. En effet, ce type de fraude a connu une progression importante en 2011 et son repérage est des plus difficiles. Aussi, une entreprise sur quatre dans le monde ne dispose pas de moyens de prévention ou de détection face à ce type de risque. Parallèlement à cela, près de 23% des entreprises à l’échelle internationale ont déclaré avoir été victimes de cybercriminalité. La fraude comptable, quant à elle, affiche néanmoins une baisse notable depuis 2009, perdant près de 14 points.
Face à de telles mesures de protection et d’alerte, la fraude des entreprises dans le monde est sur le point de devenir un phénomène de plus en plus contrôlé, anticipé et ainsi réduit.

Karim AGOUMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc