×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Evénement

Législatives 2011
L’Istiqlal sauve in extremis quelques bastions

Par L'Economiste | Edition N°:3667 Le 30/11/2011 | Partager
Le parti n’a décroché qu’un siège dans plusieurs circonscriptions
Mais maintient sa présence dans les provinces du sud

En arrivant en deuxième place, l’Istiqlal cède le leadership au PJD, et son SG Abbas El Fassi passe les commandes du gouvernement à Abdelilah Benkirane

BILAN mitigé pour le Parti de l’Istiqlal. Arrivé premier lors des législatives de 2007, il se retrouve cette année en 2e position, derrière le PJD qui garde une longueur d’avance sur ses concurrents. Le PI a néanmoins amélioré son score par rapport à 2007. Le parti a décroché en effet 60 sièges dont 47 au niveau des circonscriptions locales et 13 pour la liste nationale, alors qu’il n’a totalisé lors de la dernière consultation électorale que 52 sièges. La formation d’Abbas El Fassi a quand même vacillé et a perdu certains de ses bastions. Le parti a décroché des sièges dans la douleur et n’a pu avoir plus d’un siège que dans quelques circonscriptions. L’Istiqlal a ainsi décroché 3 sièges des 7 en jeu dans les deux circonscriptions de Taroudant. Il a également glané 2 sièges à Azilal, Taounate et Laâyoune, qui a connu la réélection de l’une des principales figures istiqlaliennes au Sahara, Hamdi Ould Rachid. Dans les autres circonscriptions, le PI n’est arrivé à remporter qu’un seul siège. C’est notamment le cas à Casablanca qui a connu la réélection des deux ministres sortants, Yasmina Badou à Anfa et Karim Ghellab à Ben M’sick. Le parti a néanmoins réussi à s’assurer une présence dans des circonscriptions comme Hay Hassani, Nouaceur et Médiouna. L’Istiqlal est également considéré comme l’un des grands perdants de ce scrutin au niveau de la région de Rabat-Salé Zemmour-Zaër où il n’a réussi à obtenir que deux sièges, l’un à Salé, grâce à Omar Sentissi et un autre à Khemisset grâce à Bouamar Taghouan. Au nord, le PI n’a obtenu que deux sièges dans la région de Tanger-Tétouan, un à Larache, grâce à Abdallah Bakkali, et l’autre à Chefchaouen. Au centre, le parti fait du statu quo dans la région de Fès-Boulemane avec 3 sièges. Les ambitions portées par l’Istiqlal sur cette ville, où l’influence de Hamid Chabat était considérée comme une carte gagnante, ont buté contre la déferlante islamiste. La formation d’El Fassi a réalisé néanmoins une évolution à Meknès, avec un siège en plus par rapport à 2007 (4 au lieu de 3). Mais c’est au sud du Royaume que le PI a réalisé une belle performance, notamment à Souss-Massa-Draâ. Le parti est passé de 5 sièges en 2007 à 7 actuellement. C’est l’une des rares régions où il a pu remporter plus d’un siège dans une circonscription (2 sièges à Taroudant sud). Dans les provinces du sud, le parti préserve sa présence historique dans ses principaux fiefs, en dépit de la percée du PJD dans cette région. Le parti totalise 7 députés sur les 47 qu’il a remportés au niveau des circonscriptions locales, dans les différentes régions du Sahara. Laâyoune, l’un des bastions de l’Istiqlal, est aussi l’une des rares circonscriptions où cette formation a obtenu 2 sièges. L’effet Hamdi Ould Rachid, véritable valeur sûre au Sahara, n’est pas étranger à cet exploit. Le parti a également remporté un autre siège à Tarfaya en plus de 3 autres dans les différentes circonscriptions de Guelmim-Smara et un autre à Aousserd dans la région Oued Eddahab-Lagouira.

 

M. A. M.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc